Genève

12 mai 2019 21:53; Act: 12.05.2019 21:53 Print

Les élèves frontaliers bienvenus à Hermance

par Maria Pineiro - Sans écoliers venus de France voisine, l'établissement du petit village genevois n'aurait plus assez d'inscrits pour maintenir des classes.

storybild

L'école d'Hermance (GE). (Photo: dra)

Sur ce sujet
Une faute?

Hermance, 1039 habitants, 32% d’élèves domiciliés hors du canton. Pourtant, au contraire de communes telles que Bardonnex, Troinex ou Veyrier qui s'alarment de la surcharge et des coûts engendrés, Hermance, elle, tient à garder ses élèves frontaliers. Une volonté contraire à celle du Conseil d'Etat (lire encadré) qui, s'il obtient gain de cause en justice, durcira les conditions d'admission pour la rentrée prochaine.

L'école du village compte 100 élèves répartis en cinq classes. «Elles sont quasiment toutes en double degré, car il n'y a pas assez d'enfants pour créer des groupes de degré unique», détaille Karine Bruchez, maire d'Hermance. Si Genève devait ne plus accepter de nouveaux élèves frontaliers dans les années à venir,« la masse critique ne serait plus atteinte». Conséquence: il y aurait un risque de voir l'établissement fermer.

Les enfants devraient alors aller en classe à Anières. L'école la plus proche serait ainsi située à 4km. Les familles devraient donc s'organiser tout autrement, en termes d'horaires et de transports. «Surtout, un village sans école, c'est un village qui perd sa vie. Les enfants ne pourraient plus socialiser près de chez eux, toutes les manifestations autour de la vie scolaire comme les promotions ou l'Escalade n'existeraient plus», illustre Karine Bruchez.

Ce que souhaite Madame le maire, c'est que les communes puissent avoir une meilleure vision de la répartition des élèves dans les écoles, aujourd'hui gérée par le Département de l'instruction publique. Pour l'école, elle ne se fait pas de souci outre mesure, car plusieurs nouveaux immeubles sont prévus à Hermance, qui amèneront des élèves supplémentaires. Ensuite, au vu du manque d’espace constructible, la question pourrait à nouveau se poser.

Les commentaires les plus populaires

  • Genevois Qui Paye Ses Impôts le 12.05.2019 22:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Anormal

    Ceux qui choisissent d'aller vivre en France doivent assumer et scolariser leurs enfants sur place. En attendant, ce sont les Genevois qui payent et ce n'est pas juste. On peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière avec.

  • Fabienne le 13.05.2019 00:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Payez comme tout le monde

    Savez-vous que les frontaliers suisses ou français ne paient que 280.70 pour l'assurance maladie avec une franchise à 300.-. Sur ce coup là ils ne trouvent rien à redire, c'est juste et équitable, hein? Vous voulez scolariser vos enfants en Suisse, alors payez comme nous et on discutera.

  • Pierre Martin le 12.05.2019 23:14 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas tout!

    Le mieux c'est qu'on arrive encore à faire croire aux gens que sans les frontaliers Geneve ne tournerait pas... alors qu'ils contribuent à la stagnation des salaires de la classe moyenne depuis plus de 10ans, délocalisent le pouvoir d'achat et saturent les infrastructures... sans parler de ceux, souvent des anciens résidents Suisses, qui magouillent pour tirer profit des deux côtés de la frontière.

Les derniers commentaires

  • Tata le 15.05.2019 00:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    comment les éleves vont venir à l'école

    Hermance a trouvé comment augmenter les émissions de CO2 et les embouteillages

  • Damary martin le 14.05.2019 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    M

    Sauf que les parents de ces enfants payent leurs impôts à Genève, évidemment.

    • Lolli le 14.05.2019 16:30 Report dénoncer ce commentaire

      Et la déclaration?

      Question bête... mais les parents en question remplisse quelle déclaration fiscale? CH ou FR? Je croyais que les gens imposés à la source recevaient une attestation de leur employeur qu'ils doivent ensuite insérer dans la déclaration française.

  • La Vis le 14.05.2019 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déplaçons les non-résident

    Je propose au DIP de déplacé les élèves non-résident qui se trouve dans les écoles de Chêne-Bourg à Hermance...

  • franck weber le 14.05.2019 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je propose une solution

    je propose au suisse d'arrêter de faire leur course en france et en contrepartie au francais de revenir travailler en france et de plus il n'auront plus d impot a payer au canton.

    • Frank Castle le 14.05.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @franck weber

      En tant que Suisse j'accepte immédiatement. Devinez qui seront les grands perdant? !!!!!!

    • kema le 14.05.2019 09:44 Report dénoncer ce commentaire

      @franck weber

      Avec cette solution les français vont triplement pleurer: 1) ils n'auront plus leurs salaires de ministres 2) les commerces de Haute Savoie et de l'Ain vont fermer sans la clientèle helvétique 3) ils n'auront plus la rétrocession financière provenant de l'impôt prélevé sur les salaires suisses.

    • Justine Tittgout le 14.05.2019 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      Fausse bonne idée

      Si les suisses ne font plus leurs courses en France il y aura une augmentation de chômeurs chez nos voisins car il y aura des licenciements dans ces commerces. De plus, les clients suisses remplacent avantageusement les français qui, eux, font leurs courses aux Restos du Coeur !!

  • Castor le 13.05.2019 19:13 Report dénoncer ce commentaire

    Donc

    Si on interdit les enfants qui habitent en France allons jusqu'au bout et interdisons les enseignants qui exercent à Genève et qui habitent en France...

    • Pollux le 13.05.2019 19:34 Report dénoncer ce commentaire

      @Castor

      Et les flics ? Ainsi que tous les fonctionnaires de nationalité française ? Ça va en faire du monde en moins. Ils vont enfin pouvoir baisser les impôts.

    • Frank Castle le 13.05.2019 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Castor

      Pourquoi pas? Sans la Suisse, les départements français limitrophes seraient aussi pauvre que le reste de la France.

    • Jean le 15.05.2019 18:13 Report dénoncer ce commentaire

      Retour des suisses ?

      Je me demande qui va le plus pleurer entre les français ou bien les suisses qui habitent en France et qui devront revenir en Suisse où le prix des loyers va exploser :)