Genève

28 décembre 2018 11:36; Act: 28.12.2018 13:13 Print

Securitas biffe des postes à l'aéroport

La société de sécurité a supprimé une dizaine de places de travail à Cointrin (GE). Les syndicats dénoncent.

storybild

Un nouveau scanner a permis de rationaliser le contrôle passagers. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Une faute?

Securitas licencie du personnel à l'aéroport de Genève. Selon «Le Courrier», une dizaine de postes sont concernés. En place à Cointrin depuis juin dernier, l'entreprise de sécurité explique qu'elle a perdu 20'000 heures de travail pour 2019, ce qui correspond à une dizaine de plein-temps. Les personnes touchées ont reçu un courrier début décembre.

Les syndicats SSP et Unia dénoncent une décision prise «sans consultation», alors qu'un manque de personnel est régulièrement pointé. La direction de l'aéroport a spécifié aux syndicats que, durant 2018, une baisse de la croissance du nombre de passagers et la mise en place d'un nouveau scanner de contrôle ont entraîné un repli des besoins en effectifs. Ce que confirme Securitas. Les employés de la société de sécurité exigent des explications de leur direction, le retrait des lettres de congé et l'ouverture de négociations.

(leo)