Manif à Genève

21 décembre 2015 19:19; Act: 22.12.2015 07:22 Print

Stratégie policière mise en cause après les émeutes

par Julien Culet - Après les débordements du cortège d’anars de samedi, les autorités sont pointées du doigt. La police dit préférer ne pas chercher la confrontation.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La casse causée par la manifestation non-autorisée de samedi soir aurait-elle pu être évitée? La question se pose alors que Genève panse ses plaies, murs tagués et vitrines brisées, et qu’une procédure pénale a été ouverte lundi pour «émeute» (voir encadré). Quelque 500 personnes entendaient «prendre la rue» pour défendre la culture face à l’austérité. L’événement était annoncé depuis une semaine sur le site d’ultragauche renverse.ch.

«La police a fait au mieux avec les effectifs disponibles, indique Marc Baudat, chef du syndicat UPCP. Nos cadres ont la psychose des heures supplémentaires.» Selon la «RTS», 28 agents étaient mobilisés sur la centaine nécessaire pour gérer un tel mouvement. Deux gendarmes ont été blessés, dont un par un cocktail molotov. La cheffe de la police a défendu dans la «Tribune de Genève» une stratégie qui respecte la doctrine d’engagement: observer et protéger les lieux sensibles comme les Rues Basses et les commissariats.

Tant qu’il n’y a pas de débordement important, les manifs non-autorisées sont donc tolérées. «Un cortège de cyclistes (Critical Mass, ndlr) parcourt la ville chaque mois, illustre le porte-parole de la police Jean-Philippe Brandt. Il peut ensuite y avoir des contraventions en cas de problème.» Un procédé qui est propre à la Suisse romande. «Du côté alémanique, ils interviennent plus vite sur les dommages à la propriété avec des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes», explique Marc Baudat.

Manque d'agents à droite, complot à gauche

Les événements de samedi sont le résultat des économies touchant la police, selon le MCG. «On fait tout pour éviter les heures supplémentaires, cela impacte les effectifs mobilisés», estime le président du parti Roger Golay. L'austérité questionne également le PLR. «Il faut s'interroger si nous avons suffisamment de policiers pour faire face à un relèvement de l'alerte terroriste et pour gérer une manifestation de casseur», indique la députée Nathalie Fontanet.

La Verte Sarah Klopmann voit elle «le laissez-aller de la police comme une stratégie pour décrédibiliser le mouvement contre les coupes dans la culture». La députée regrette en effet que ces débordements soient «du pain béni pour la droite». Contacté, le département de la sécurité attend le rapport de la police pour se prononcer.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dan le 22.12.2015 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Leur choix est fait

    Je constate que la stratégie policière est parfaite quand il faut placer un radar. Mme Bonfanti et M. Maudet se sont complètement ratés. Entre le manque d'effectifs voulu et les genferei habituelles, police de ce canton donne cette image de misère qui est loin de rassurer population.

  • tony le 22.12.2015 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fini la genferei

    il faudrait plutot tirer des balles en caotchouc plutot que de laisser faire!

  • Patrick Arpidone le 22.12.2015 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre Genève

    Le laxisme total de nos soit disant autorités fait le pain bénit des casseurs qui ne risquent absolument rien à Genève ( pas de police, pas d'arrestations, pas de condamnation, le paradis des voyous ).

Les derniers commentaires

  • Pk le 29.12.2015 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Désinformation

    Pourquoi l'article ne fait-il pas état qu'une partie de la police était occupée à exfiltrer M. Eric Stauffer de son magasin... La police ne peut pas être partout ! Priorité a été donnée...

    • valti le 11.01.2016 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pk

      whouaaa une partie de la police était occupée à exfiltrer un type qui souhaitait défendre son commerce face à l'incompétence des sommités de la police, le type qui a posté ce commentaire doit être un intellectuel de première, bravo!

  • lahontedupays le 24.12.2015 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    ailleurs

    Oui, alors LAISSONS faire.....C'est mieux...Pauvre de vous dans cette ville pourrie de toutes parts.

  • mr politique le 23.12.2015 20:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    assumons

    on paie le prix de notre votation à propos de cette "nouvelle police". Voici le résulat.

  • Billy le Kid le 23.12.2015 17:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La police cherche un chef

    A JEAN FAVRE , Seul un Rambo comme toi suffisait non ? La prochaine fois tu prends les commandesl

  • La Manche le 23.12.2015 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Triste époque

    GENEVE c'était mieux avant !