Référendum

17 avril 2019 12:33; Act: 17.04.2019 12:39 Print

Taxe sur les chiens: Genève devra voter

Le comité opposé à l'abolition de la taxe a déposé son référendum. Les citoyens genevois devront trancher dans les urnes.

storybild

La taxe cantonale sur les chiens a été abolie le 1er mars par le Grand Conseil. (Photo: Keystone)

Une faute?

Les Genevois voteront dans le courant de l'année sur la suppression de l'impôt sur les chiens. Le comité opposé à cette abolition a déposé mercredi matin un référendum facilité muni de 724 signatures, alors que 500 paraphes valables sont nécessaires.

«Nous avons obtenu énormément de signatures de magistrats communaux. Les communes, qui sont en charge de l'entretien de la voirie, seront très impactées par la suppression de cette taxe», a indiqué au nom du comité référendaire le député socialiste Romain de Sainte Marie. La plupart des communes perçoivent un impôt additionnel sur les chiens. Or elles n'ont pas été consultées.

La taxe cantonale sur les chiens a été abolie le 1er mars par le Grand Conseil. A la demande de l'UDC, le MCG, le PLR et Ensemble à Gauche avaient accepté de modifier la loi générale sur les contributions publiques au motif que cet impôt est antisocial et que son coût de perception est élevé. La perte en recettes fiscales s'élève à 2,1 millions de francs pour le canton.

«Pour les gens, propriétaires de chiens compris, il est normal de payer pour les Caninettes et la propreté des rues», constate M. de Sainte Marie, précisant qu'il ne s'agit pas d'un référendum anti-chiens. Et de se déclarer «optimiste» pour la votation qui devrait avoir lieu en novembre. Le comité référendaire réunit des membres du PS, des Verts, du PDC et du PLR.

(nxp/ats)