Genève

02 juillet 2018 07:39; Act: 02.07.2018 09:59 Print

Tensions apaisées entre motards et Conseil d'Etat

par David Ramseyer - La circulation des motos et scooters sur les voies de bus était au coeur d'une rencontre jeudi entre le Canton et des associations. L'automne sera décisif.

storybild

(Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Résultats contestés de l'expérience, manifestation de motards, intervention virulente - et critiquée - de l'ex-conseiller d'Etat Luc Barthassat contre son successeur... Le récent arrêt du test de circulation des deux-roues motorisés sur la voie réservée aux transports publics, à la route des Jeunes, a échaudé les esprits. Mais la situation semble s'être calmée. Jeudi dernier, le conseiller d'Etat Serge Dal Busco et quatre associations de motards - Generation2Motards, Toutes en Moto TEM CH, 2roues Suisse (Genève) et Norton Sport Club - se sont entretenus pendant une heure sur le dossier.

Laisser du temps

«L'écoute a été bonne, l'entrevue cordiale et constructive», se félicite Aristos Marcou, porte-parole de Generation2Motards. Certes, nous n'avons pas eu de réponses à nos questions sur les futures mesures concernant l'utilisation des voies de bus, mais c'est normal». Le magistrat chargé du Département des infrastructures (DI) n'est en effet «pas encore complètement au fait du dossier parce qu'il n'est en place que depuis un mois», notent les représentants de deux-roues motorisés. Mais tous disent avoir compris la logique de l'arrêt de l'expérience de la route des Jeunes, fin mai. Un autre test se poursuit, à la route de Ferney.

La discussion avec les motards a eu lieu dans le cadre de multiples rencontres informelles depuis début juin avec tous les acteurs de la mobilité, «pour entendre leurs soucis et leurs priorités», explique Roland Godel, porte-parole du DI. Concernant les voies de bus ouvertes aux motos et aux scooters, l'Etat répète que l'arrêt de l'essai à la route des Jeunes était depuis le départ prévu le 27 mai. «Il ne s'agit pas d'une décision politique anti-moto.»

Pour l'heure, le Département «a pour priorité l'application de la Loi pour une mobilité cohérente», adoptée il y a deux ans par près de 68% des Genevois, «en concertation intelligente et constructive avec tous. Il y a un équilibre à trouver entre les modes de transports, dans le respect de cette loi.»

Plus de clarté exigée

«Il faut arrêter de tous se tirer dessus», relance Joël Vellas. Le président de la section genevoise de 2roues Suisse prône une cohabitation des modes de transports. Y compris sur les voies de bus, mais avec plus de contrôles, lesquels sont «inexistants aujourd'hui». Dans le dossier de l'utilisation des voies TPG par les motos et scooters, il réclame «des décisions et des mesures claires».

Des réponses du Canton sont ainsi attendues cet automne, ce dont se réjouit Aristos Marcou. Il prévient tout de même, sans donner de détail: «En l'absence de mesures concrètes, nous pourrions réagir». Joël Vellas tempère: «Le dialogue et le compromis doivent primer».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-Pierre le 02.07.2018 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Example Londres

    A Londres et d'autres villes en GB beaucoup de voies de bus ont être ouvertes au 2roues motorisés. Elles sont d'ailleurs ouvertes à tous la nuit quand les bus ne circulent pas. Ici on presse la population comme une tomate, avec des amendes disproportionnées aux faits.

  • Phil Barney le 02.07.2018 08:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jouons le jeu!

    Perso je pense que pendant une semaine tous les motards ,scooteristes ,jouent le jeu et se mettent dans les files de véhicules ,mais pas les uns à côté des autres,mais les uns derrières les autres,et je pense au résultat! déjà au vu du petchi actuel dans cette ville!

  • Marc le 02.07.2018 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Délibéré

    En matière de places motos/scooter, il y a une volonté très délibérée de ne pas mettre plus de places légales, venant certainement du conseil administratif de la Ville de Genève à majorité de gauche qui sont anti engins motorisés. Exemple : rue du Port à Genève, après 9.30..impossible de se garer en deux roues, ils auraient tout à fait la possibilité de faire des places supplémentaires en enlevant des lignes jaunes...ils ne le font pas..cest complètement délibéré, ils ne veulent plus de deux roues motorisés au centre ville.

Les derniers commentaires

  • Amelie Merlot le 10.07.2018 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Manque de respect

    Monsieur Dal Busco, on ne balaie pas dun revers de main et de manière revancharde une décision, fusse-t-elle anodine, prise par votre prédécesseur. Faites preuve de respect et dun minimum de grandeur.

  • Amelie Merlot le 10.07.2018 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M. Dal Busco du respect svp

    Monsieur Da Busco, on ne balaie pas dun revers de main une décision fusse-t-elle anodine prise par votre prédécesseur. Un peu de respect et soyez grand!

  • paul auto le 06.07.2018 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Furax de la bêtise

    de qui se moque t on? Non seulement l'automobiliste doit regarder devant à gauche et maintenant à droit pour éviter une remontée INTERDITE des scooter et moto. De plus ces idiots car malheureusement il y en a dépasse dans la présélection à côté et en passant déclenche le feu qui va bloquer la circulation inverse et donner le vert à, généralement, rien. C'est d'une intelligence remarquable. Je suis motard moi aussi mais les fautifs doivent arrêter de confondre leur engin et un cycle ou cyclomoteur.

  • Eric deleze le 04.07.2018 19:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sage décision

    Tous les véhicules moteurs doivent être soumis aux mêmes règles de circulation. (exception TP).

    • guil le 05.07.2018 17:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Eric deleze

      C'est bien comme ça il y aura encore plus de bouchons......quand vous aurez 5 motos,8 scooters devant vous......vous serez le premier à gueuler sur les bouchons à Genève.....

  • Toni le 03.07.2018 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Réinventer la roue

    La tolérance et linterprétation des lois actuelles devraient suffir. Un véhicule qui gêne la progression dun bus peut être amendé par le conducteur alors que la loi permet à un 2RM de remonter une file de voiture à larrêt par la droite. Peut-être faut-il simplement définir à quelle vitesse on doit remonter une file de voiture et amender les 2RM qui circulent à une vitesse mal adaptée.