Votation

19 mai 2019 17:48; Act: 19.05.2019 18:11 Print

Tour d'horizon de la liste des objets genevois

Retour sur les neuf votations sur lesquelles le canton de Genève s'est prononcé ce dimanche.

storybild

Les Genevois ont voté sur neuf objets. (Photo: Keystone/Valentin Fleuraud)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Genevois ont vécu un dimanche de votations très copieux avec neuf objets cantonaux au menu. Retour sur les résultats au bout du lac.

  • Fiscalité: les Genevois ont accepté le volet cantonal de la réforme de la fiscalité des entreprises à 58,22%, tout comme ils ont approuvé la RFFA (à 62,18%). La modification de la loi sur l'imposition des personnes morales prévoit un taux unique de 13,99%, contre aujourd'hui 11,6% pour les sociétés à statut spécial et 24,2% pour les autres. C'est une victoire pour le Conseil d'Etat et la droite, qui espèrent ainsi garder l'attractivité du canton auprès des multinationales.
  • Subsides: afin de compenser les pertes fiscales, les citoyens genevois ont accepté à 75,49% une contrepartie de 186 millions de rrancs sous forme de subsides d'assurance-maladie. Ce contre-projet du gouvernement a été préféré, par le biais d'une question subsidiaire, à l'initiative de la gauche visant à plafonner les primes d'assurance-maladie à 10% du revenu du ménage.
  • Prévoyance: la réforme de la gauche et du MCG l'a emporté à 52,87% pour renflouer la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (CPEG). Ce projet, qui maintient la primauté des prestations, était en concurrence avec une solution gouvernementale. Le montant de la recapitalisation est estimé à 4,4 milliards de francs. Le paiement des rentes sera assuré grâce à des revenus tirés de logements futurs.
  • Commerce: les Genevois pourront faire les magasins trois dimanches par année après avoir approuvé à 52,53% la modification de la loi sur les heures d'ouverture des commerces. La mesure vise à lutter contre le tourisme d'achat. Elle n'est pas encadrée par une CCT, mais elle prévoit des compensations pour les employés, avec notamment un salaire doublé pour le travail dominical. La loi est en vigueur pour une phase expérimentale de deux ans.
  • Culture: l'initiative constitutionnelle visant à mieux répartir les tâches entre l'Etat et les communes en matière de culture a été plébiscitée par 83,18% des votants. Le canton est désormais responsable de la coordination, une mission qui était jusqu'ici assurée par les communes. L'un des objectifs consiste à faire davantage rayonner Genève au-delà de ses frontières.

(nxp/ats)