Emploi

07 mars 2011 16:28; Act: 07.03.2011 18:08 Print

Travailleurs frontaliers en augmentation

Le chômage ne décroît pas, même si le Canton de Genève encourage les patrons à embaucher des sans-emploi.

storybild

Le nombre de travailleurs frontaliers augmente et le nombre de chômeurs reste stable. (Photo: Keystone)

Une faute?

Ils étaient 53'866 en 2009. Ils sont passés à 57'002 l’an dernier. A Genève, le nombre de travailleurs frontaliers ne cesse d’augmenter alors que le taux de chômage stagne autour de 7%, soit environ 15'000 personnes.

«Nous rappelons à certains employeurs que la libre-circulation des personnes suppose aussi certaines responsabilités sociales à l’égard des chômeurs, explique Bernard Favre, secrétaire général adjoint au Département de la solidarité et de l’emploi (DSE). C’est ce que fait le conseiller d’Etat François Longchamp depuis plusieurs années par des courriers aux services publics ou subventionnés qui ont «oublié» d’annoncer un poste à l’Office cantonal de l’emploi avant de recruter hors frontières».

Selon nos informations, la Poste vient d’engager trois facteurs, les SIG une assistante de direction et le Département des affaires culturelles de la Ville une médiatrice culturelle, tous sont frontaliers. Le DSE devrait sous peu proposer au Conseil d’Etat un durcissement des conditions d’engagement.

(dti)

Les commentaires les plus populaires

  • Fatigue le 07.03.2011 16:43 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut se réveiller

    Absolument inadmissible, les emplois auprès des services à la population de même que travailler au sein des communes et administration doivent être tenu par des citoyen résident sur le territoire, certes le bassin Lémanique ne permet pas de couvrir tous les besoins de certaines profession mais des mesures sont a prendre et vite.

  • Debora le 08.03.2011 21:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les coupables sont les entreprises suisses!

    Beaucoup d'entreprises suisses (oui, vous lisez bien) insèrent des annonces dans des journaux français de Haute-Savoie pour recruter du personnel à Genève....vous croyez que c'est pour recruter des suisses?.......Bref, le problème ne sont pas les frontaliers, mais bien les entreprises qui ne jouent pas le jeu!!!!

  • Révoltée ! le 08.03.2011 19:38 Report dénoncer ce commentaire

    Chacun chez soi et les poules seront bien gardées

    Je travaille à Bâle, 3 collègues sur 4 sont des frontaliers. Je me sens franchement en minorité. En plus, avec leur chauvinisme et leur sentiment d'être les meilleurs, il faut encore que je fasse attention à ce que je dis pendant la pause de midi. C'est qu'il faudrait vexer personne......

Les derniers commentaires

  • Marc le 30.01.2012 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Y en a marre

    Il ne faut pas vous voiler la face, les frontaliers sont souvent les plus racistes. L'autre jour, j'ai entendu un promoteur immobilier Français dire: "on s'en fiche, en leurs vend un terrain 400'000 Euros et ils payerons, de toute façon les Suisse sont là pour ça. C'était sur une terrasse à Rive....De plus les conducteurs Français, qui ne respectent pas les autres sur la route, qui prennent des risques inutiles, j'en voit tout les jours. Qui viennent au travail et qui parle mal des Suisse... Ils se croient tous mieu que les Suisses... Sérieusement rentrer chez vous...

  • WaltonSimons le 18.08.2011 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Sens contraire

    Comme si les Français venaient hurler du nombre de Suisses vivant en France voisine qui trustent les apparts et l'immobilier grâce à leurs revenus. L'emploi en Suisse, le logement coté France...

  • WaltonSimons le 18.08.2011 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    Frontalier

    Alors, attention. Remettons les choses à leur place. Je suis frontalier, je suis engagé dans une banque parce que, eh oui, j'ai une formation d'école française qui fait que... allez voir le classement du FT. Pour le moment, je n'ai pas les moyens de vivre coté Suisse, mais dès que, je viendrai. Et quant à devenir Suisse complétement et payer mes impôts ici, pourquoi pas? Après, je vois tous les matins nombre de Suisses venant de France à Bardonnex... plein de plaques suisses le soir à St Julien, Thonon, Annemasse...

  • une lectrice le 27.07.2011 14:02 Report dénoncer ce commentaire

    vite le retour aux quotas !!

    il faudrait sans doute songer à revenir au bon temps des quotas.. c'était bien plus simple, sans équivoque et les suisses n'étaient plus mis de côté sous prétexte qu'ils étaient plus chers.

  • Sabaudia comdam te liberabis le 12.03.2011 19:15 Report dénoncer ce commentaire

    ne confondez pas les francais avec les Savoisiens.

    Pour nous"vrais Savoyards",Genève n'est plus notre capitale naturelle, mais elle est devenue le Paris de la Suisse,c'est a dire corrompue par les français (les vrais pas les Savoyards)que vous les Suisses prenez pour des frouzes,alors que nous sommes un mélange de Vaudois et de Valaisans en quelque sorte...