Genève

16 octobre 2019 10:35; Act: 16.10.2019 14:57 Print

Très gros retards des bus sur la rive gauche

Le réseau des transports publics genevois a subi d'importantes perturbations ce mercredi matin, à la suite d'une opération de marquage au sol.

storybild

Le pont du Mont-Blanc a été paralysé ce mercredi en raison d'une opération de marquage au sol. La ligne de bus 8, notamment, a subi d'importants retards. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Plusieurs lignes de bus circulant sur la rive gauche se sont retrouvées paralysées ce mercredi matin. Les faits, rapportés par tdg.ch, sont dus à une opération de marquage au sol sur le pont du Mont-Blanc. Celle-ci, prévue de longue date, a été menée entre 6h30 et 7h30. «Le chantier, mené par la Ville de Genève, a débordé sur l'heure de pointe du matin. Cela a provoqué d'importantes complications de circulation qui, au lieu de se résorber, n'ont fait que s'amplifier en début de matinée», explique François Mutter, le porte-parole des TPG. Deux axes ont été particulièrement touchés: la rue des Eaux-Vives et la route de Frontenex. Les retards se sont donc accumulés, certains atteignant 50 minutes.

A 10h45, la circulation était redevenue fluide, mais les TPG devaient encore résoudre un second problème, conséquence du premier: la gestion de la relève des conducteurs, à qui la législation interdit de conduire au-delà d'un certain nombre d'heures d'affilée. Les changements sont en effet prévus à certains endroits, Rive par exemple. Mais en cas de gros retards, les conducteurs à remplacer se trouvent ailleurs dans le canton.

Douze lignes touchées

A 11h, les TPG indiquaient que les lignes suivantes connaissaient d'importants retards: 1, 2, 6, 8, 9, 10, 25, 31, 33, A, E, et G. Les perturbations débutées sur la rive gauche se sont partiellement répercutées sur la rive droite, certaines lignes de bus desservant les deux côtés du lac. Le transporteur préférait alors ne pas se hasarder à estimer l'heure du retour à la normale. Ce dernier est survenu aux alentours de midi et demi.

La Ville s'excuse

Une erreur d'appréciation humaine est à l'origine de ce que la Ville de Genève elle-même qualifie de «couac». Anaïs Balabazan, porte-parole du Département municipal des constructions et de l'aménagement, explique que les travaux d'entretien du marquage qui étaient prévus ce mercredi sont relativement habituels. «Normalement, ils sont effectués à 3h du matin. Là, à l'arrivée des ouvriers, le sol était encore très mouillé. Plutôt que de les reporter à la nuit suivante, il a été décidé de les décaler de quelques heures.» Soit en pleine heure de pointe du matin. «La Ville de Genève est vraiment désolée», conclut Anaïs Balabazan.

(jef)

Les commentaires les plus populaires

  • Yoda le 16.10.2019 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Brillant...

    Un marquage au sol sur une des artères les plus utilisées , planifié à 06:30 du matin un jour de semaine. Chapeau bas.

  • Gageux le 16.10.2019 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal pour Genève

    Situation normale dans une ville ou un élu écologiste fait couper des arbres et argumente se fait de façon idiote. Donc pourquoi pas faire des marquages au sol en pleine journée. Du pur made in Geneva !

  • Frank François le 16.10.2019 11:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hibou

    Peuvent pas faire ça de nuit ?

Les derniers commentaires

  • Abeille le 31.10.2019 01:37 Report dénoncer ce commentaire

    Genève de merde !

    Genève est une poubelle ! Pas étonnant que ce genre de problèmes se produisent dans cette ville !

  • A Geneve le 19.10.2019 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La norme

    Pas besoin d'en faire un article. Les TPG inefficaces n'a jamais été un scoop

  • Nul Os le 17.10.2019 11:44 Report dénoncer ce commentaire

    Booouuuu

    Madi en fin d'après-midi la gare Cornavin a été partiellement fermée et les bus détourné. Mais aucune nouvelle là dessus honteux.

  • J.O. le 16.10.2019 22:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dur de travailler la nuit pour un fonctionnaire ah

    Les agents de la ville ont du mal à travailler la nuit ahahaha...un marquage au sol dans une axe comme ça ça se fait la nuit bordel....Un conseil à la Ville de Genève faites appel à une société prive ça vous coûtera moins cher et ça sera fait plus vite et en plus pendant la nuit....magique non!!

  • Phil Barney le 16.10.2019 22:05 Report dénoncer ce commentaire

    Dehors!

    Finalement c'est ce Dal Busco qu'il faut virer immédiatement !je pense que c'est une tare pour Genève! Ce personnage a déjà fait assez de tort à cette ville!

    • votonsMieux le 17.10.2019 13:41 Report dénoncer ce commentaire

      @Phil Barney

      tu penses à ses 10'000 CHF qu'il a touchés et qui a été relevé par la Justice et rapporté dans la presse ?