Genève

17 janvier 2018 17:41; Act: 17.01.2018 19:13 Print

Trois policiers piquent de l'herbe stockée au poste

par Jérôme Faas - Les agents font l'objet d'une procédure pénale depuis ce lundi. Ils ont agi après une soirée privée très arrosée.

storybild

Les trois agents travaillaient au poste de police de Blandonnet. (Photo: Google)

Une faute?

Trois policiers genevois, affectés au poste de Blandonnet, font l'objet d'une procédure pénale depuis ce lundi. Il leur est reproché de s'être approprié du cannabis stocké au poste. Les faits se sont déroulés samedi au petit matin, après une soirée privée très arrosée. Selon le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa, les agents ont dérobé «une dizaine de plans de cannabis et un sachet de marijuana». Cette drogue avait été saisie par des collègues dans le cadre de diverses enquêtes.

Selon Me Nina Sepe, collaboratrice de Me Jean-François Marti, la marchandise a été ramenée au poste très rapidement, soit dès le samedi après-midi. Les agents pris de remords se sont ensuite dénoncés à leur hiérarchie le lundi matin.

Ils ont été suspendus ce mardi, mais ils conservent leur traitement. Ils sont notamment défendus par Me Alain Berger qui, n'ayant pas encore vu son client, ne peut faire de commentaire, et par Me Robert Assaël. Ce dernier déclare que «c’est un accident de parcours dans une carrière exemplaire. Mon client regrette ce qu’il a fait et collabore au maximum avec la justice.»

Les policiers ont été entendus par l'Inspection générale des services (IGS) et le seront prochainement par le procureur général, Olivier Jornot. Ils sont prévenus notamment de soustraction d'objets mis sous mains de l'autorité.