Genève

06 mars 2017 09:17; Act: 06.03.2017 12:00 Print

Un centre de renvoi à proximité de l'aéroport

Un centre de renvoi pour requérants déboutés devrait voir le jour à quelques mètres de la piste. Ces conditions d'accueil sont indignes, selon la gauche.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Grand Conseil genevois a décidé en fin de semaine passée d'implanter un centre de détention administrative de 50 places à quelques mètres de la piste de décollage de l'aéroport de Cointrin. Le problème majeur que rencontre la construction de ce bâtiment? Respecter les normes relatives au bruit.

Les députés ont dû discuter de cette question lors de l'acceptation d'un crédit d'investissement et d'un déclassement de zone permettant la construction de centre destiné aux demandeurs d'asile déboutés, révèle «Le Courrier».

Ce sont les normes de l’hôtellerie, et non celle pour le logement, qui s'appliquent ici. Celles-ci autorisent cinq décibels supplémentaires pour les séjours de courte durée. Les fenêtres du centre ne s'ouvriront pas, un système de ventilation devra être prévu. Mais les valeurs seront toujours dépassées entre 22h et 23h, une dérogation sera alors nécessaire.

Caroline Marti, députée socialiste, a dénoncé cette situation. Les requérants déboutés peuvent être gardés en détention jusqu'à 140 jours en attendant leur renvoi, relativisant la notion de «courte durée». Ils y passent en moyenne six semaines. A ce stade du projet, les associations proasile ne se sont pas prononcées.
La majorité de droite, elle, souligne l'aspect pratique d'un centre à proximité de l'aéroport, puisque les renvois se font par avion.

(cal)