Veyrier (GE)

16 septembre 2019 09:38; Act: 16.09.2019 09:57 Print

Un chantier menace des chênes centenaires

L'élargissement d'une route, pour notamment y faire passer une nouvelle ligne de bus, devrait mettre à terre une trentaine de vieux arbres.

storybild

Les chênes qui bordent le chemin de Pinchat, à Veyrier (GE), sont appelés à disparaître. (Photo: Google)

Sur ce sujet
Une faute?

La circulation sur le chemin de Pinchat, à Veyrier (GE), se fait aujourd'hui à l'ombre de chênes vénérables qui bordent l'asphalte. Mais l'allée, classée à l'inventaire des voies historiques, est condamnée par un projet d'élargissement de la route. A la demande de la commune, dont le développement en matière de logements est important, le Canton va mettre en place une nouvelle ligne de bus. Impossible cependant pour les véhicules des TPG de croiser si le chemin n'est pas élargi. Des pistes cyclables et un trottoir sont également prévus. Dès lors, une trentaine de chênes seraient abattus, indique la «Tribune de Genève».

Si le projet n'a pas encore reçu les autorisations nécessaires, des habitants s'élèvent déjà contre ces plans. L'Etat entend remplacer les vieux feuillus de versant nord du chemin par des nouveaux arbres, «mais on ne rattrape pas deux cent ans. Avec le réchauffement climatique, il serait temps d'agir autrement», s'est ainsi émue une Veyrite, citée par le quotidien genevois. Selon les autorités, des contingences techniques, pratiques et stratégiques, notamment en matière de transports publics, limitent fortement les options.

(dra)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Véritas le 16.09.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    A quoi bon

    Genève ne crée rien... Nos élites détruisent tout ce qu'ils touchent, comprennent rien. Civilisation de m....

  • Heidi le 16.09.2019 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissez les arbrrs

    Je propose de faire la piste cyclable sur cette route, en laissant les arbres et une nouvelle route à côté pour les bus et vootures!

  • Nina le 16.09.2019 09:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beau et calme chemin

    S'il vous plaît ne coupez pas ces chênes

Les derniers commentaires

  • Olivier le 01.10.2019 20:11 Report dénoncer ce commentaire

    Vive la technocratie !

    garder la vieille route pour la mobilité douce et en construire une autre au delà des arbres...ça doit être une solution trop simple et évidente pour qu'un urbaniste et ses longues études puisse y penser...

  • Prodemo Cratie le 24.09.2019 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    CE SONT NOS ARBRES

    Les arbres sont encore là ! Il est encore temps de les sauver quoiqu'en disent nos politiciens. Et s'il faut revenir sur certaines décisions c'est toujours mieux que d'aller au bout de cette incohérence. Les vieux arbres font partie intégrante de notre patrimoine et ne méritent pas d'être sciés juste parce que nos édiles et nos urbanistes manquent totalement d'imagination.

  • Pit le 21.09.2019 23:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne faites pas Genève la France

    Vous en avez pas marre de couper tous les arbres qui sont là depuis quelques années et qui tiennent et qui nous donne de l'oxygène pour pouvoir vivre sur cette planète

  • La Suisse le 19.09.2019 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sale GE

    Onex Comme à Chêne-Bougeries(ciao 80 arbres). On peut pas changer la loi, stopper les bureaux (assez de vides, arrêter d'attirer de l'extérieur), muter ceux vides AVANT de construire ?! Surtout finir les projets commencés ! Ah le vert de pacotille il prend notre Genève pour Buenos Aires.

  • Isabelle Brunier le 17.09.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

    Mme

    Quel manque d'imagination, on peut trouver des solutions, placer la voie de bus et mobilités douces le long du champ adjacent, ou, mieux, leur attribuer la route telle qu'elle est !