Ecole genevoise

28 février 2011 09:49; Act: 28.02.2011 12:21 Print

Un comité prend la défense du latin en 7e

La cause des enseignants du Cycle d'orientation est maintenant soutenue par plus de 80 personnes. Politiques, avocats et parents d'élèves ont lancé une pétition ce lundi à Genève.

Une faute?

Le combat pour sauver le latin s'intensifie. Un comité de plus de 80 personnes demande au Département de l'instruction publique du canton de Genève (DIP) de revenir sur sa décision de supprimer l'enseignement de la langue ancienne en première année du Cycle d'orientation. Une pétition, soutenue par des figures du Barreau et du monde politique, a été lancée ce lundi, comme le révèle la «Tribune de Genève».

La mobilisation touche la quasi totalité des partis. C'est sur l'initive de l'enseignante Patricia Arpin qu'ils se sont lancés dans la bataille. En cause, la nouvelle grille horaire du Cycle d'orientation, qui entrera en vigueur à la rentrée 2011-2012. Le DIP a décidé d'exclure le latin du programme de la 7e année. Auparavant, les écoliers bénéficiaient d'une à trois heures de cours de cette langue durant leur première année de secondaire.

La pétition indique que cette perte «aura des conséquance néfastes pour les élèves, pour l'étude du latin et pour la culture humaniste à Genève». Le comité espère récolter 15'000 signatures avant le 15 avril.

(ila)