Genève

28 mars 2019 10:57; Act: 28.03.2019 15:39 Print

L'économie cartonne, l'Etat encaisse 222 millions

par Jérôme Faas - Les comptes 2018 du Canton ont été présentés jeudi. Une forte progression des recettes fiscales a permis de doper le résultat.

storybild

L'exercice 2018 s'est bouclée sur une heureuse surprise pour Nathalie Fontanet, conseillère d'Etat PLR chargée du département des finances et des ressources humaines. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

«L'économie genevoise a cartonné en 2018.» La formule est du conseiller d'Etat PLR Pierre Maudet. Elle permet d'expliquer en quelques mots le résultat très positif, présenté ce jeudi, des comptes 2018 du canton: un excédent de 222 millions (8,72 milliards aux revenus, 8,5 milliards aux charges), «le plus élevé depuis 2010», rappelle le président Vert Antonio Hodgers, alors que le gouvernement avait budgété une perte de 187 millions.

L'excédent fiscal, tant par rapport aux comptes 2017 qu'au budget 2018, dépasse les 500 millions. «Nous avons bénéficié d'une croissance économique beaucoup plus forte qu'anticipé, a observé Nathalie Fontanet, la cheffe PLR des finances. La hausse est notamment considérable pour les personnes morales», soit les entreprises. En 2017, elles avaient rapporté 1,42 milliard. En 2018, elles ont versé 1,77 milliard au Canton (+24,8%).

Emploi en hausse

Quelques indicateurs illustrent cette conjoncture. Le produit intérieur brut (PIB) genevois a progressé de 3,1% en 2018 (2,6% au niveau suisse). Le canton a enregistré 3,4% d'emplois à plein temps supplémentaires par rapport à 2017, les deux secteurs rois étant la finance et l'horlogerie. Et les taux de chômage est resté stable, à 4,4% en fin d'année (-0,1% par rapport à 2017).

Cette bonne fortune permet à Genève, entre autres, de diminuer sa dette de 562 millions. Elle s'établit dorénavant à 11,8 milliards, alors que ses intérêts coûtent à ce jour 172 millions par an.

Annuité 2016 en suspens

Les charges sont en progression par rapport aux comptes 2017 (+352 millions, +4,3%) et au budget 2018 (+155 millions, +1,9%). Le Conseil d'Etat l'explique notamment par deux grosses provisions. La première, de 157 millions, concerne l'annuité 2016 qui n'a pas été versée aux fonctionnaires. Le dossier est actuellement au Tribunal fédéral. «Le cas échéant, elle sera versée aux employés du petit et du grand Etat, avec des incidences sur 2017 et 2018», détaille le conseiller d'Etat MCG Mauro Poggia. L'autre provision, de 64 millions, concerne des créances fiscales.

Pas de folies en vue

Le Conseil d'Etat se refuse néanmoins à verser dans le triomphalisme. Car, ainsi que le souligne Nathalie Fontanet, différentes échéances très coûteuses pour les finances publiques se profilent: RFFA, soit la réforme de la fiscalité des entreprises; la recapitalisation de la CPEG, la caisse de retraite des fonctionnaires; et SCORE, la refonte de la grille salariale de la fonction publique, «sur laquelle nous travaillons d'arrache-pied». Par conséquent, annonce l'élue PLR, «le Conseil d'Etat entend poursuivre ses efforts d'économie et d'efficience».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Greg le 28.03.2019 11:49 Report dénoncer ce commentaire

    Donc...

    A quand une reduction des impots ?!

  • Genevois le 28.03.2019 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça tombe bien...

    Ça va juste payer la retraite au grand dadet.

  • LePigeonSansPlume le 28.03.2019 11:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore pris pour un pigeonneau !

    Oui "inattendu" bien sûr.......... !

Les derniers commentaires

  • Fiscaliste le 18.04.2019 08:28 Report dénoncer ce commentaire

    Une baisse de nos impôts, oui, mais .

    Une réduction des impôts serait la bienvenue, mais il est également important que la dette du Canton diminue drastiquement.

  • Stiwii91 le 03.04.2019 12:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    222 millions

    222 millions.. Woaw ! C'est bon, on peut acheter Neymar pour le Servette FC.

  • Jules le 30.03.2019 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jules

    On se moque de nous!!!! Si on additionne les chiffres de la Confédération, des cantons de toutes les dernières annèes avec des bénéfices (2008 à 2018), on paie largement l'AVS et on diminue les coûts des assurances maladie. 2018 Confédération 2,7 milliards - Genève 500 millions + autres cantons ??? et on ne parle pas des grandes communes ...... Je suis étonné que les politiciens ne fassent pas l analyse ( à oui, ils sont meilleurs pour calculer les jetons de présence) ou encore les journalistes.

  • Justine Tittgout le 30.03.2019 15:35 Report dénoncer ce commentaire

    Solde

    Ce montant est le solde après que les conseillers d'état se soient servis ! La cour des comptes aura du boulot !!

  • Artemis le 29.03.2019 18:51 Report dénoncer ce commentaire

    Méfiance...

    Ouaip, ça pue la combine pour baisser les impôts des entreprises, les riches rigoles déjà.