Versoix (GE)

25 juillet 2018 12:59; Act: 25.07.2018 16:10 Print

Un forain se retranche dans son chalet illégal

Un homme et sa famille, soutenus par une trentaine de forains, sont dans un chalet construit illégalement en 2013 à Versoix pour empêcher son évacuation.

storybild

Devant la forte opposition des forains, la justice a temporairement renoncé à l'expulsion mercredi. (Photo: Keystone)

Une faute?

Un forain s'est retranché mercredi avec sa famille dans le chalet qu'il a construit illégalement à la Bécassière, à Versoix (GE). Suite à une décision du Tribunal fédéral, l'Etat de Genève a ordonné l'évacuation de la bâtisse.

Important dispositif policier

«Par solidarité, une trentaine de forains sont aussi dans l'habitation», a indiqué à Keystone-ATS Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole de la police genevoise, revenant sur une information de tdg.ch. En début d'après-midi, l'important dispositif policier a été levé avec l'accord des départements de la sécurité (DS) et des infrastructures (DI), a fait savoir Roland Godel, porte-parole du DI.

Le chalet a été construit en 2013 sans autorisation de l'Etat, sur une aire réservée aux roulottes et autres caravanes. Le forain a recouru jusqu'au Tribunal fédéral, qui a confirmé l'illégalité de la construction en 2015. L'Office des bâtiments de l'Etat de Genève a alors résilié son bail et a notifié plusieurs avis d'expulsion.

Fronts figés

Le dernier délai était fixé au 30 juin, six mois après le précédent. «L'Etat a fait preuve d'une immense patience, laissant à ce monsieur le temps de revendre son chalet et de le démonter», a relevé M. Godel.

Un huissier de justice s'est rendu sur place mercredi à 09h30. Les fronts sont restés figés durant plusieurs heures. L'évacuation est désormais suspendue. «Elle aura lieu, c'est une question de respect de l'Etat de droit. Mais vu l'opposition forte qui a été manifestée, nous n'avons pas voulu prendre le risque que des personnes, notamment des enfants, soient blessées», a souligné M. Godel.

(nxp/ats)