Genève

11 mai 2012 10:24; Act: 11.05.2012 10:46 Print

Un homme emprisonné pour rien

Accusé de viol en 2008, un sans-papiers s'est retrouvé à Champ-Dollon pendant trois semaines avant d'être relaxé. Son accusatrice doit se soumettre à une expertise psychiatrique.

Une faute?

Un sans-papiers de 35 ans a passé trois semaines en prison pour rien. Venu du Brésil en 2007, l'homme vit de petits boulots. En août 2008, il a une relation sexuelle avec une femme qui l'accuse de viol, selon la «Tribune de Genève».

Il se retrouve alors à Champ-Dollon pendant près d'un mois. A l'issue de sa détention préventive, ce père de deux enfants restés au Brésil attend son procès.

Il est finalement acquitté en deuxième instance en 2010 et obtient en janvier dernier 5000 francs de dédommagement pour détention injustifiée. L'homme repart alors dans son pays.

Son accusatrice, elle, a été mise en prévention pour dénonciation calomnieuse et doit se soumettre à une expertise psychiatrique, dont le résultat ne sera pas connu avant plusieurs mois.

(20 minutes)