Genève

16 juillet 2017 15:34; Act: 16.07.2017 18:02 Print

Un homme meurt noyé dans le Rhône

Un homme d'une vingtaine d'années a disparu lors d'une baignade, dimanche matin. Malgré les massages cardiaques prodigués par les sauveteurs, l'homme a succombé.

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons vu un hélicoptère cercler au-dessus du Rhône et des vedettes remonter et descendre le fleuve», racontent des jeunes filles. L'alerte a été déclenchée à 11h36, ce dimanche. Un Nigérian né en 1994, qui se baignait dans le cours d'eau, était recherché après avoir disparu de la surface, à la hauteur du débarcadère de la police, à la Pointe de la Jonction.

D'importants moyens ont été déployés pour le retrouver: plusieurs plongeurs de la police, des vedettes fluviales ainsi qu'un hélicoptère ont effectué les recherches. «L'homme a coulé à pic. Il a pu être repéré très vite mais lorsqu'il été sorti de l'eau, il était en arrêt cardiovasculaire», explique le chef de l'Etat-major du Service d'incendie et de secours (SIS) Frédéric Jaques. Un témoin indique que «la victime a reçu des massages cardiaques sur le bateau, puis les secouristes ont poursuivi l'opération une fois à terre, sur les rives du fleuve». Mais l'homme est finalement décédé peu après avoir été transporté d'urgence à l'hôpital, indique la police.

Durant les opérations de sauvetage, les pompiers ont été avertis que deux autres personnes étaient en difficulté dans l'eau, un peu en aval de la pointe de la Jonction. Les recherches, notamment par hélicoptère, se sont ainsi poursuivies. Heureusement, fausse alerte: il s'agissait de plongeurs secouristes, dont la présence avait été signalées par des baigneurs. Ils n'étaient pas en danger et ont regagné la rive par leurs propres moyens.

Depuis quelques jours, trois bouées de sauvetage ont été installées dans le Rhône. Les baigneurs peuvent notamment s'y agripper s'ils rencontrent des problèmes dans l'eau.

(dra/20 minutes)