Sauvetage à Genève

14 mars 2011 11:55; Act: 14.03.2011 12:07 Print

Un homme voulait se défenestrer

par Irène Languin - Pompiers et policiers ont tout mis en oeuvre dimanche soir pour dissuader un désespéré de sauter de son balcon. Deux matelas ont été gonflés en bas de l'immeuble pour prévenir une éventuelle chute.

storybild

Les pompiers ont installé un dispositif impressionnant en bas de l'immeuble. (Photo: MMS-Reporter)

Une faute?

Grosse frayeur dimanche vers 19h15 à la rue de Contamines. Selon des témoins, un homme d'une quarantaine d'années menaçait de se jeter du 5e étage. «Il a d'abord lancé quelques meubles par la fenêtre, raconte un voisin d'en face. Puis il a annoncé qu'il voulait sauter. Heureusement, tout s'est bien terminé.»

Immédiatement alertée, la police cantonale genevoise est parvenue à dissuader le désespéré de commettre l'irréparable. «Comme toujours en pareil cas, nous évaluons rapidement la menace, explique Patrick Pulh, porte-parole. La personne représente-t-elle un risque pour elle-même ou pour les autres? Y a-t-il des armes en jeu? Puis nous procédons très vite à un bouclage de la zone.» L'officier de presse confirme que l'homme a été maîtrisé sans heurts et confié aux médecins.

Les pompiers ont installé un important dispositif au bas de l'immeuble du malheureux. «Deux matelas ont été gonflés en un clin d'oeil sous les fenêtres, décrit un observateur de la scène. C'était impressionnant.» Le capitaine Michel Bernard atteste de la rapidité de l'intervention. «Dans ces cas-là, on est prêt en deux minutes. Nous disposons d'un petit coussin que l'on gonfle avec de l'air comprimé et d'un plus grand, ballonné avec des ventilateurs.» Hauts d'environ 2,50 mètres, ces matelas remplacent les bâches tenues à l'époque par les hommes pour recueillir les personnes sautant d'un immeuble en cas d'incendie.