Agression au couteau

03 mars 2011 18:44; Act: 04.03.2011 09:39 Print

Un inconnu meurt poignardé au coeur

Le deuxième homicide de l’année du canton a été commis mercredi soir dans le quartier de la Servette, dans le centre de Genève. Les habitants s’interrogent.

storybild

C'est dans cette petite rue réputée calme du centre de Genève que la victime s'est effondrée. Des traces de sang (à dr.) étaient encore visibles le lendemain des faits. (Photo: 20 Minutes)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je n’ai rien vu, ni rien entendu!» L’incompréhension était totale hier, au lendemain de l’altercation qui a coûté la vie à un homme âgé entre 20 et 30 ans. Un habitant de la rue Tronchin, dont les fenêtres du salon surplombent le lieu où la victime s’est effondrée, ne s’explique toujours pas le déroulement du drame. «Vers 20 heures, ma femme et moi avons entendu les sirènes de police, mais sinon pas un bruit», explique-t-il. Même son de cloche au café du coin, distant d’une trentaine de mètres. Le propriétaire était présent au moment des faits, mais c’est l’arrivée en masse des gendarmes qui lui a fait comprendre que quelque chose de grave se tramait.

Que s’est-il donc passé, mercredi peu avant 20 heures dans ce quartier que les habitants décrivent comme plutôt calme, à l’exception de quelques problèmes liés au deal? La police cantonale genevoise précise que les coups mortels ont été portés avec un objet non contondant et que l’homme décédé n’a pas encore été identifié. Mais elle se refuse à tout autre commentaire.

Dans la rue, rumeurs et spéculations vont bon train. La victime aurait été agressée sur la rue de Lyon, estime une passante, ce qui expliquerait que les locataires de la rue Tronchin n’aient rien entendu. «C’est un vol qui a mal tourné», avance une autre, assurant être bien informée.

(tpi)