Londres / Genève

14 novembre 2017 07:00; Act: 13.11.2017 19:04 Print

Un intrus s’était planqué dans les WC de l’avion

par Jérôme Faas - Un homme qui voulait aller à Genève sans le bon billet s’est caché dans un vol EasyJet. Il a été débarqué in extremis.

storybild

Le commandant de bord a forcé le Suisse à quitter sa cachette. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

L’épisode a glacé les passagers du vol EasyJet 8484, qui devait rallier Gatwick à Genève dimanche soir. Avant le décollage, les hôtesses ont noté que toutes les places étaient occupées, mais que les toilettes étaient verrouillées. Un intrus s’y cachait. Le commandant l’en a extirpé, avant qu’il soit arrêté. «Tout le monde était choqué, relate Bibiane, qui se trouvait à bord. On ne comprenait pas comment la sécurité avait pu laisser passer cet homme. L’avion a été fouillé mais certains passagers, très effrayés, sont descendus.»

Le voyageur clandestin, un Suisse de 25 ans, était toujours retenu hier après-midi par la police. L’aéroport londonien précise qu’il avait une carte d’embarquement valable quand il a passé les contrôles de sécurité. Bref, il a raté un premier vol pour Genève, pour lequel il était enregistré, puis s’est introduit sans droit dans le suivant. «Je l’avais repéré à la porte d’embarquement, confirme Bibiane. Il s’était fait refouler et expliquait qu’il aurait dû prendre le vol précédent. Je ne saisis pas comment il a pu entrer après coup.»

EasyJet confirme «qu’un passager a embarqué par erreur». La raison de la faille est inconnue. «Une enquête a été ouverte.» Deux événements similaires ont été constatés il y a peu à Genève, chaque fois sur des vols EasyJet. Le 24 octobre, un homme était monté dans un appareil orange pour Lisbonne muni d’un billet de la TAP. Le 29 octobre, une fillette de 7 ans s’était introduite dans un avion pour Ajaccio sans titre de transport.