Drame à Genève

28 février 2011 17:06; Act: 28.02.2011 17:06 Print

Un jeune homme tombe dans le Rhône et se noie

par Irène Languin - Un Lausannois de 23 ans a chuté dans l’eau glacée près de l’Usine vers 1 heure du matin dimanche. La police genevoise a retrouvé son corps dans le barrage du Seujet.

storybild

La victime aurait basculé par-dessus la barrière. En cette période de l'année, l'eau du Rhône ne dépasse guère les 6 degrés en journée. (Photo: ila)

Une faute?

Le drame s’est déroulé sous les yeux de plusieurs témoins impuissants. Dans la nuit de samedi à dimanche, comme tous les week-ends, des nuées de noctambules devisent sur la place des Volontaires, devant l’Usine à Genève. «Peu après minuit, mon attention a été attirée par un homme très agité, qui criait et parlait tout seul, raconte Erwin. J’étais assis sur un banc avec des amis. Soudain, nous avons vu cette personne basculer dans le fleuve.»

Immédiatement alertée, la police cantonale genevoise investit les bords du Rhône et tente de sonder l’eau noire avec des lampes torches. Mais les premières investigations se révèlent infructueuses, d'après les badauds. «Nous sommes intervenus peu avant 1 heure du matin dimanche, confirme Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police. Et nous avons lancé les recherches avec un hélicoptère vers 8 heures.»

Ce sont finalement les plongeurs de la brigade de la navigation qui ont retrouvé le corps de la victime au fond du Rhône, dans l’installation du barrage du Seujet. Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme serait tombé à l’eau tout seul. «Il s’agit d’un malheureux accident, assure Jean-Philippe Brandt. Personne ne l’a poussé. Vu la température glaciale du fleuve, il n’a pas tenu le coup.» La victime est un Lausannois né en 1988. D’après Erwin, il «portait une queue de cheval et n’était pas très grand».