Genève

17 juillet 2018 11:44; Act: 17.07.2018 12:04 Print

Un joueur du FC Kosova toujours à Champ-Dollon

Un mois après la bagarre sur un terrain de football de Versoix, un membre de l'équipe FC Kosova se trouve encore en détention.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 10 juin dernier, Versoix II et Kosova II disputaient la finale du championnat genevois de 4e ligue. Une rixe avait éclaté avant la fin de la rencontre, filmée par un spectateur sur le bord du terrain. Deux joueurs de Versoix y ont reçu des coups violents, l'un d'entre eux ayant subi une fracture des côtes et une perforation du poumon.

Quatre joueurs du FC Kosova avaient été écroués. Trois ont pu sortir, moyennant des mesures de substitution, écrit la «Tribune de Genève». Mais l'un d'entre eux est toujours écroué à Champ-Dollon. La procédure vise en tout six joueurs, et porte sur des lésions corporelles, de la rixe et des infractions à la loi sur les étrangers, selon le Ministère public.

Les sanctions du côté du football sont aussi lourdes. Quatre joueurs de Kosova sont exclus pour une durée indéterminée. Ce qui équivaut pratiquement à une peine à vie, que les règlements ne prévoient pas. Un individu sanctionné ne peut rejouer que s’il obtient une grâce, qu’il ne peut pas solliciter durant les trois premières années de sa punition. Un joueur du FC Versoix est, lui, suspendu jusqu’au 10 juin 2019. Le club de la communauté albanophone est également sanctionné collectivement. Sa 2e équipe, sur le terrain face à Versoix pour la finale de 4e ligue le 10 juin dernier, est exclue du championnat pour les deux prochaines saisons. L'ex-président de Kosova, qui a récemment démissionné, dégoûté par ces débordements, avait déjà décidé de retirer sa formation pour le prochain exercice. Le club écope également de 2000 francs d'amende «pour le comportement de plusieurs de ses joueurs et l’envahissement du terrain par des spectateurs désireux de participer à la rixe», précise l'ACGF.

(lfe)