Transports genevois

17 septembre 2018 13:31; Act: 18.09.2018 06:41 Print

Un minibus autonome des TPG circule à Meyrin

Un véhicule électrique des Transports publics genevois circule désormais 2.1 km à Meyrin. Son autonomie est de 8 heures.

storybild

Le véhicule peut rouler à une vitesse maximale de 45 km/h. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour les Transports publics genevois (TPG), la ligne XA, inaugurée lundi, est symbole d'innovation. Le parcours de 2,1 kilomètres à travers le village de Meyrin (GE) est desservi par un véhicule autonome entièrement électrique.

Ce minibus aux contours arrondis offre 11 places assises et peut rouler à une vitesse maximale de 45 km/h. Il dispose d'une autonomie de 8 heures. «Nous sommes à l'aube d'une révolution fondamentale de la mobilité», a commenté le directeur d'exploitation des TPG, Marc Châtelain, en présentant la machine.

Pour l'instant, le bus autonome n'est pas véritablement autonome. A son bord se trouve encore un opérateur qui peut intervenir en cas de problème. «Mais c'est en faisant des expérimentations comme celle-ci que, petit à petit, nous arriverons à des véhicules sans personnel», a assuré M.Châtelain, même si cette étape demeure lointaine.


Vidéo:
La navette autonome roule sur le parcours depuis le 4 juillet.
Interviews:
Serge Dal Busco, conseiller d'Etat chargé du Département des institutions.
Marc Châtelain, chef de l'exploitation des TPG.

Interdit par la loi

La législation actuelle en Europe interdit en fait d'exploiter des voitures totalement autonomes. Il faudrait donc dans un premier temps changer la loi. Par ailleurs, le développement de tels engins n'est pas encore au point. Google, par exemple, investit beaucoup dans le domaine, mais n'est toujours pas arrivé à ses fins.

Avec ces véhicules d'un nouveau genre, les TPG ambitionnent de desservir des villages et des petites rues, où les grands bus d'une capacité de 80 places sont entravés à cause de leurs dimensions. L'idée est de pouvoir couvrir tout le monde, a expliqué Jeroen Beukers, expert en véhicules autonomes aux TPG.

La navette mise en service à Meyrin, conçue par le fabricant français Navya, est capable de définir sa position au centimètre près. Elle est programmée pour effectuer une boucle dans le village et ses nombreux radars lui permettent de s'arrêter lorsqu'un obstacle se trouve sur son chemin.

Emplois préservés

Ces véhicules autonomes ne devraient pas conduire à des suppressions d'emplois. Le chauffeur qui conduit aujourd'hui un bus de 80 places s'occupera à l'avenir de gérer quatre navettes autonomes, a souligné M. Beukers. Le spécialiste a ajouté que l'expérience des TPG suscitait un grand intérêt de la Confédération.

La régie genevoise est aussi partie prenante d'un projet européen intitulé «Avenue», qui a pour but d'analyser la façon dont se comportent des véhicules de transports publics autonomes dans la circulation. Outre Genève, Lyon, Copenhague et le Luxembourg ont été choisis pour effectuer les tests.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • cmoi le 17.09.2018 14:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tpg

    il crée surtout des bouchons tellement il est lent.. 1minute 30 au rond point de meyrin avant de s'engager et de plus la voie était libre, jetais derrière lui!!!! bravo la technologie et vive les embouteillages. il en a pas assez a Genève ???

  • jean Ducroc le 17.09.2018 14:04 Report dénoncer ce commentaire

    truc pas au point

    merci a ce bus qui nous bloque tous les jours durant 20minutes le rond point de la zone zimeysa... y'en a marre de ce machin pas au point!

  • miaow le 17.09.2018 15:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en avant les aventures

    on dirait une voiture de playmobile.

Les derniers commentaires

  • Citoyen Suisse le 18.09.2018 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Collègues

    J appelle les Conseillers dEtat à soutenir Monsieur Pierre Maudet le résistant.

  • moi et vous!! le 18.09.2018 10:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre Suisse !!

    tout ce pata caisse pour un minimini bus !quand dans ce pays on est pas capable de fournir de l'énergie ecologique , solaire, thermique,aeolien....etc

  • Ouèsava le 18.09.2018 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore l'Europe

    "La législation actuelle en Europe"... Mais on s'en fout, de la législation européenne ! On a tout ce qu'il faut chez nous.

  • Victor Hugo le 18.09.2018 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    Frontaliers !!

    Cest le moyen le plus efficace pour freiner linvasion des frontaliers !!! Le MCG se frotte les mains.

  • Marie le 18.09.2018 08:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stoppppp

    Il faut boycotter tout ces truc aller tous a velo a pied on ne prend plus ces transport qui vont mettre pleins de vie en danger imaginer tous ces véhicules sans contrôle humain sans chauffeur. Le nombre de personnes qui vont perdre leur emploi. On va se faire dominer par les machines bientôt. Arrêtons ce cirque avant quil y ai des mort. En france avec leur train autonome maintenant les bus bientôt les avions stop!!!! Il y a des limites.