Genève

19 juin 2019 11:57; Act: 19.06.2019 22:23 Print

Un père obtient un congé maternité

Un fonctionnaire partenarié a obtenu vingt semaines de congé à la naissance de ses deux filles. Une première au bout du lac.

storybild

Le couple n'avait pas d'autre solution car aucune crèche ni maman de jour reconnue n'accepte de bébé de moins de 16 semaines. (Photo: Keystone/Gaetan Bally)

Sur ce sujet
Une faute?

Son long combat a payé. Un enseignant genevois s'est vu gratifier de cinq mois de congé maternité, soit les 16 semaines prévues par la loi cantonale (deux de plus que celle au niveau fédéral) et un mois accordé en sus par l'Etat. Un fait inédit à Genève et, peut-être en Suisse, rapporte mercredi «Le Courrier». Mariés en Espagne et partenariés en Suisse, le fonctionnaire et son époux ont eu recours à une mère porteuse aux Etats-Unis. Leurs filles sont nées le mois dernier, quelques jours après l'annonce de la décision de l'Etat.

C'est la conseillère d'Etat, Nathalie Fontanet, en charge des Ressources humaines, qui a pris la décision d'accorder ce congé, validée ensuite par l'Exécutif dans son ensemble. Pour la magistrate PLR, il était «impensable» de priver deux bébés d'être avec l'un de leurs parents dans les premières semaines de leur vie. La loi liant un congé maternité à l'accouchement de la mère, les autorités ont décidé d'appliquer par analogie le modèle du congé d'adoption genevois. Le milieu LGBT salue «un pas énorme vers l'égalité pour tous».

(leo)