Agression de vielles dames

10 mars 2011 12:20; Act: 10.03.2011 12:59 Print

Un voleur genevois sera suivi par un psy

Un trentenaire «serial» voleur de vieilles dames a vu sa condamnation à trois ans de prison suspendue au profit d'un traitement psychiatrique, à Genève.

Une faute?

Un homme de 35 ans qui avait bousculé et volé dix dames âgées a été reconnu coupable jeudi par le Tribunal correctionnel de Genève de vol et de brigandage. Le schizophrène écope d'une peine de trois ans de prison suspendue au profit d'un traitement psychiatrique en milieu ouvert.

C'est un jugement d'espoir, a déclaré son défenseur Damien Blanc. Les juges ont tenu compte de l'expertise psychiatrique qui estimait qu'un traitement en milieu ouvert serait plus bénéfique qu'en milieu fermé et ce malgré le risque de récidive. Le procureur avait requis trois ans de prison. Il se réserve le droit de faire appel.

Entre 76 et 100 ans

Les faits remontent à fin 2009 et début 2010. Cet Algérien cocaïnomane, en situation illégale et sans profession, s'en prend à dix dames âgées. Elles ont entre 76 et 100 ans. Le scénario est souvent le même. Il les suit et attend qu'elles soient seules pour les bousculer et leur voler leurs sacs.

Il est reconnu coupable de vol, de brigandage et de violation de domicile. Dans deux cas, les juges l'ont toutefois acquitté de brigandage et de vol. Compte tenu de l'état du prévenu, le président du Tribunal correctionnel a déclaré qu'il espérait que ce dernier suivrait son traitement de manière assidue. «C'est dans votre intérêt», a-t-il souligné à l'attention de cet homme.

Le voleur de dames âgées a déjà passé 368 jours en détention. Ce temps est déductible de sa peine. Il devrait être transféré à la clinique de Belle-Idée pour y être soigné. Le traitement n'est pas limité dans le temps.

(ats)