Genève

21 mars 2019 12:02; Act: 21.03.2019 12:06 Print

Un voyage à Venise de l'ex-chancelière interroge

Les frais de l'ancienne chancelière ont interpellé, lors de la récente présentation des dépenses du Conseil d'Etat. Une visite culturelle en Italie reste mystérieuse.

storybild

Anja Wyden Guelpa, ancienne chancelière d'Etat. (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

Après l'affaire des frais professionnels douteux de la Ville, le Canton a dévoilé, fin février, les montants remboursés aux conseillers d'Etat et à l'ex-chancelière entre 2014 et 2018. Les dépenses d'Anja Wyden Guelpa y étaient apparues importantes. Ils résultaient de nombreux voyages, rarement effectués à la demande officielle du gouvernement. L'un d'eux, à la Biennale de Venise 2017, suscite des interrogations. Là encore, le Conseil d'Etat n'avait pas mandaté officiellement l'ancienne haute fonctionnaire pour le représenter, souligne la «Tribune de Genève».

Anja Wyden Guelpa affirme que la décision a été prise directement avec la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, laquelle était indisponible pour se rendre en Italie. La magistrate confirme et souligne que l'Office cantonal de la culture avait jugé important que le Canton participe à l'événement. Et pourquoi donc? Genève ne tenait pas de rôle particulier à la Biennale, le pavillon suisse n'ayant aucun lien étroit avec le canton. Pro Helvetia n'avait donc invité ni le Conseil d'Etat, ni la chancelière à titre officiel. Cette dernière a été conviée... mais à titre privé. Anja Wyden Guelpa explique que son voyage se justifiait par la présence à Venise du directeur du Mamco, le Musée d'art moderne et contemporain. Mais celui-ci était chargé du pavillon français, où aucun représentant suisse n'a été sollicité.

(dra)