Genève

01 juillet 2014 12:08; Act: 01.07.2014 12:47 Print

Une bénévole de cantine accusée d'escroquerie

Une femme qui travaille aux cuisines scolaires de l'école de Collex-Bossy aurait détourné plus de 240'000 francs en douze ans.

Une faute?

L'association qui gère le restaurant scolaire de Collex-Bossy a déposé une plainte pénale contre une de ses membres. Cette dame aurait dérobé plus de 240'000 francs entre 2002 et 2014, selon la «Tribune de Genève». Elle est désormais prévenue «d’abus de confiance et d’escroquerie ou de gestion déloyale».

Ses collègues ont commencé à avoir des doutes à la fin de l'année dernière. Des relevés de la Postcard de l'association n'avaient rien à voir avec l’activité des cantines scolaires. La suspecte avait visiblement effectué des retraits personnels et réglé ses propres factures. Elle avait alors expliqué avoir confondu sa Postcard avec celle de l'association, et proposé de rembourser des milliers de francs.

Mais la «maladresse» n'était pas isolée, selon membres du comité. Plus de 240'000 francs auraient disparu des fonds de l’organisation, qui proviennent des cotisations des parents d'élèves et de subventions de la commune. Auditionnée début juin, la prévenue a avoué au procureur qu'une partie du montant lui a bénéficié «par erreur», mais que le reste avait été versé à l'association.

L'enquête du procureur s'annonce rude, selon la «Tribune»: des classeurs de justificatifs auraient disparu lors d'un cambriolage au domicile de la prévenue, en 2009.

(mag)