Genève

02 avril 2019 09:45; Act: 02.04.2019 11:14 Print

Une ex-candidate au Grand Conseil condamnée

Une candidate de GeM devra s'acquitter d'une amende pour captation de suffrage. Elle avait notamment proposé à un colistier des voix en échange d'argent.

storybild

L'affaire avait émergé en marge de la campagne pour les élections cantonales 2018. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire de la «vraie-fausse» fraude électorale au bout du lac connaît un énième et apparemment ultime soubresaut. Ainsi que nous l'avions écrit le 21 mars à la suite d'un échange avec son avocat Me Benjamin Grumbach, une ancienne candidate du mouvement Genève en Marche (GeM) au Grand Conseil s'apprête à être blanchie des faits de corruption électorale, fraude électorale et tentative d'escroquerie pour lesquels elle était prévenue. En revanche, il apparaît que son conseil avait omis de préciser qu'elle allait être condamnée pour captation de suffrages, a indiqué ce mardi la «Tribune de Genève». L'intéressée devra payer une amende, la sanction prévue pour «qui recueille, remplit ou modifie systématiquement des bulletins de vote ou qui distribue des bulletins ainsi remplis ou modifiés».

Pour rappel, en avril 2018, la prévenue avait été interpellée par la police pour avoir tenté de soutirer 500 fr. à un colistier, expliquant pouvoir lui vendre des votes. Ce candidat l'avait dénoncée à son parti, qui avait saisi la justice. L'enquête s'est terminée en début d'année.

(leo)