Grottes (GE)

04 mai 2012 10:19; Act: 04.05.2012 12:23 Print

Une jeune femme tabassée pour de l'argent

Une femme s'est fait agresser à coups de matraque par un inconnu, samedi soir aux Grottes. Elle n'ose pas porter plainte, étant donné qu'elle est sans-papiers.

Une faute?

M. a été victime d'une brutale agression samedi soir, peu après minuit. Alors qu'elle se rendait chez une amie habitant dans l'immeuble des Schtroumpfs, la malheureuse a été interpellée par un homme, qui lui demandait de lui remettre son portefeuille.

Comme le raconte «Le Matin», cette sans-papiers d'une trentaine d'années n'a pas eu le temps de réagir avant de se faire frapper au visage. Le bilan est lourd: visage tuméfié, œil au beurre noir, cicatrice au coin de la bouche, mâchoire abîmée et bosses sur le crâne. Son agresseur s'est fait remettre de l'argent et le téléphone portable de M. avant de la laisser. «J'ai malheureusement l'habitude d'être frappée, explique M. Mon ex-mari était très violent.»

Problème de statut

Une fois parvenue chez son amie, M. a immédiatement été emmenée aux urgences. Mais comme témoigne la victime dans le quotidien orange, elle n'ose pas déposer une plainte, en raison de son statut. M. n'a pas de papiers. Fataliste, son amie résume: «Je reste persuadée que ça ne sert à rien, car on ne retrouve presque jamais ce genre d'agresseurs.» Sans même parler du risque de renvoi.

Face à ce dilemme, la police genevoise rappelle que les victimes d'agression doivent porter plainte. «Notre mission est de protéger tout le monde, avec ou sans papiers», indique Philippe Cosandey, son porte-parole. Toujours est-il que la police se doit aussi de signaler à l'Office de la population toute personne en situation illégale...

(20 minutes)