Genève

09 juillet 2014 11:57; Act: 09.07.2014 12:47 Print

Une milliardaire se dit traquée par des détectives

L’ex-épouse de l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev est sûre que des privés emploient des méthodes illégales, comme des écoutes téléphoniques, pour la pister. Elle a porté plainte.

storybild

Le couple a été marié durant plus de vingt ans. Il s'était installé à Genève en 1995. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Ministère public genevois a classé l'affaire, mais la plaignante vient de faire recours. Elena Rybolovleva attaque une agence d'investigation. Elle l'accuse d'utiliser des moyens illégaux pour l'épier, de manière «oppressante et intimidante», révèle «Le Temps».

La résidente de Cologny prend pour exemple son voyage en Thaïlande, en août dernier. Alors qu'elle était invitée par un ami sur une île reculée, deux détectives genevois ont débarqué dans l'hôtel de luxe dans lequel elle logeait. L'ex-femme du président de l'AS Monaco assure n'avoir connu la destination de son séjour qu'au dernier moment. Le duo serait parvenu à la pister uniquement en utilisant des méthodes illégales d’écoutes ou de géolocalisation.

Elena Rybolovleva est en conflit avec son ex-mari depuis leur divorce, en 2010. Elle lui a reproché de nombreuses infidélités et lui a réclamé une somme colossale. En mai, l’oligarque russe a été condamné à verser la moitié de sa fortune à Elena, soit plus de 4 milliards de francs.

(mag)