Genève

02 mai 2012 18:33; Act: 03.05.2012 11:24 Print

Une police armée arrive dans les bus et les trams

par Raphaël Leroy - Des patrouilles fédérales vont remplacer les agents privés pour traquer les incivilités sur les lignes TPG.

storybild

La nouvelle loi sur les transports interdit toute sécurité privée. (Photo: Keystone)

Une faute?

La mesure a été reportée à maintes reprises, mais dès le 1er juillet, elle prendra corps. Avec l’entrée en vigueur de la loi fédérale sur la sécurité des transports publics (LOST), les TPG se doteront cet été d’une police sur l’ensemble de leur réseau. Le but: accentuer le sentiment de sécurité pour les clients et les collaborateurs de la régie publique.

Un ancien de la PJ aux commandes

Celle-ci a mandaté la police des CFF pour assurer ce service. «Former en interne aurait été trop compliqué, explique la porte-parole des TPG, Isabel Pereira. Faire appel à la police des transports nous garantit une meilleure disponibilité.» Un ancien de la police judiciaire, Cédric Domenigoni, a été engagé en novembre pour coordonner le projet.

Concrètement, les nouveaux pandores viendront de toute la Suisse romande. Ils patrouilleront en uniforme tous les soirs, à pied ou en voiture, sur les lignes de bus et de trams. Ils accompagneront les contrôleurs en lieu et place des actuels Protectas, ou interviendront sur demande en cas de débordements.

Armés comme la police cantonale

«Ils seront armés comme la police cantonale, indique le porte-parole de la gendarmerie, Patrick Pulh. Ils pourront menotter et interpeller les contrevenants avant de nous les livrer.» Cet été, seuls trois employés seront opérationnels, accompagnés d’agents de sûreté. «Notre objectif est d’atteindre neuf policiers d’ici 2014», précise Isabel Pereira.

L’opération a aussi un coût: 1,150 millions de francs pour cette année.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ric67 le 03.05.2012 07:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas

    C'est déjà un début.... mais tant que l'on vivra sous l'emprise d'un code pénal angélique qui plus est appliqué par des juges souvent politisés, rien ne changera vraiment.

  • cherokee66 le 03.05.2012 06:27 Report dénoncer ce commentaire

    Dépense des deniers publics

    3 imployés / cout FS 1'150'000,-- francs ?????

  • Infos le 03.05.2012 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    Patrouilles

    3 flics pour la ville de Genève , vous allez faire rire les voleurs , surtout pour le prix qu'ils coûtent. Les délinquants ont encore de beaux jours devant eux.

Les derniers commentaires

  • Morgarten le 04.05.2012 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    "Sentiment" de sécurité ?

    1'150 mios pour un simple "sentiment" de sécurité, n'est-ce pas exagéré ?. D'autant plus que les malfrats s'en sortiront comme d'habitude avec une tape sur la main, quelques minutes après avoir été saisis !. De qui se moque-t'on ?. A quand des dispositions vraiment efficaces et dissuasives contre la pègre ?. Non, administration et politiciens puisent allègrement dans nos impôts pour se donner bonne conscience, mais sans vraiment faire d'efforts pour protéger voyageurs et contribuables. Choquant !.

  • Infos le 03.05.2012 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    Patrouilles

    3 flics pour la ville de Genève , vous allez faire rire les voleurs , surtout pour le prix qu'ils coûtent. Les délinquants ont encore de beaux jours devant eux.

  • Bob_1207 le 03.05.2012 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    NoWay

    C'est les gens qu'il faut sensibiliser et arrêter de les enfermer chez ceux, rendre la vie plus dynamique et pas juste boulot, migros, tv-dodo. Avoir des gens de la sécurité a chaque coin de rue ne va rien résoudre du tout ça va juste crée une psychose de plus et au final habituer les gens a être surveiller.

    • Angelina le 03.05.2012 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      Ou sont les gens heureux?

      bravo Bob... mais avec notre gouvernement genevois on est pas sortis de l'auberge... même si la patience est la mère de la v.......

    • Anouschka le 03.05.2012 10:24 Report dénoncer ce commentaire

      Exactement

      Très bien dit, merci! Rien à ajouter.

    • venetz jacky le 03.05.2012 22:29 Report dénoncer ce commentaire

      la peur, fait des morts??????

      la bêtise n a plus de limite. une balle contre un billet vive la suisse.

    • Gertsch Marc le 04.05.2012 17:58 Report dénoncer ce commentaire

      NoWay

      "avoir des agents de sécurité à chaque coin de rue ne va rien résoudre". Je crois avoir lu qu'ils seraient dans les bus circulants la nuit. Avez vous pris le bus en soirée ces derniers temps? A vous lire je ne pense pas!! Je pense pour ma part qu'il est indispensable que la sécurité et le respect soient assuré pour tous (personnel et usagers).

  • Roméo Silver le 03.05.2012 09:05 Report dénoncer ce commentaire

    Genevoiseries...

    Ceux qui râlent parce que ça coûte un million par année sont sûrement les mêmes qui râlent des incivilités commises tous les jours dans les TP ou qui ont une voiture et ne l'emploient même pas, je ne sais pas. 1 milliard pour le CEVA ça ne le gênent pas n'est-ce pas ?

    • Respectons Genève le 03.05.2012 19:27 Report dénoncer ce commentaire

      "Genevoiseries/ Genferaies

      On peut avoir une voiture dans un box privé et ne pas l'utiliser sauf pour les vacances (vu qu'il n'est plus possible de rouler à Genève malgré le vote sur le libre choix des transports)... Ces derniers payent tout de même l'impôt voiture + contrôles techniques +assurances + taxes essence etc? Ne pas mélanger les Genevoiseries avec le désintérêt de la "Confédération"pour Genève...

  • ric67 le 03.05.2012 07:26 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas

    C'est déjà un début.... mais tant que l'on vivra sous l'emprise d'un code pénal angélique qui plus est appliqué par des juges souvent politisés, rien ne changera vraiment.