Genève

09 mai 2017 20:01; Act: 09.05.2017 22:22 Print

Une ponette disparaît en pleine nuit

par Julien Culet - La propriétaire genevoise d'une jeune Shetland pense que son animal a été volé dans la nuit de mercredi à jeudi passé.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est comme si elle avait été enlevée par des extraterrestres. Il n'y a aucune trace.» Stéphanie est désemparée. Sa ponette âgée de bientôt un an a disparu de son enclos de Choulex (GE), dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. C'est en venant la nourrir au petit matin qu'elle a constaté que la jeune femelle Shetland n'était plus là. Depuis, aucune nouvelle ou piste, malgré un appel relayé plus de 7500 fois sur Facebook. «C'est horrible pour mes filles. Cela laisse deux enfants de 4 et 8 ans en larmes», rapporte la mère de famille.

Pour Stéphanie, cela ne fait aucun doute, il s'agit d'un vol. «Les barrières sont intactes. Elle ne serait jamais partie et, de toute façon, elle aurait été retrouvée», estime la Genevoise. Elle rapporte aussi que la ponette est «très gentille, très sociable. Et comme elle ne mesure que 60cm, on peut facilement la porter à deux et la mettre dans le coffre d'une voiture».

Le sort de la ponette interroge

Sans la moindre trace ou témoignage, celle qui est propriétaire de deux autres poneys ne peut que faire des suppositions. «On m'a dit qu'elle a pu être mangée mais, une fois désossée, il ne reste plus rien dessus. Peut-être qu'elle a été enlevée par un cirque. J'ai fait le tour des ménageries du coin mais je n'ai rien trouvé», indique cette passionnée d'équitation.

L'intérêt pécuniaire est également limité. Un Shetland se vend quelques centaines de francs. Par ailleurs, l'animal est équipé d'une puce et est déclaré volé. Un malfrat se trahirait si la ponette est examinée par un vétérinaire lors d'une éventuelle vente. Stéphanie compte sur la solidarité du monde hippique: «J'ai transmis des affiches à des centres équestres de toute la France. J'ai aussi reçu des soutiens à travers l'Europe.»

Une plainte a été déposée et les services vétérinaires des deux côtés de la frontière ont été prévenus. La police genevoise indique que ce type de vol est extrêmement rare.