Votations à Genève

03 mai 2019 10:34; Act: 03.05.2019 10:50 Print

Une réforme fiscale à un quart de milliard de francs

par Maria Pineiro - Le 19 mai, les Genevois se prononceront sur le volet cantonal de la réforme de l’imposition des entreprises.

storybild

Le volet cantonal de la RFFA coûtera quelque 230 millions par année. (Photo: Georges Cabrera/TDG)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est l’un des plats de résistance au copieux menu des votations. Le volet cantonal de la Réforme de la fiscalité des entreprises et financement de l’AVS (RFFA) fait l’objet de débats enflammés. Et pour cause, il en coûtera quelque 230 millions de francs en 2020 aux finances cantonales et communales. Ce montant est amené à évoluer les années suivantes car les mécanismes fiscaux destinés à atténuer les pertes seront progressivement assouplis. La facture augmentera jusqu'à 400 millions disent les opposants. Les promoteurs de la réforme estiment quant à eux que cette somme ne sera jamais atteinte, puisque la réforme aura des effets positifs sur les recettes fiscales.

Le but de la réforme est d'unifier le taux d’imposition des entreprises à statut spécial (lire ci-dessous), taxées aujourd’hui, à Genève, à 11,6% sur leur bénéfice, et des sociétés locales, à 24,2%.

En cas de oui, toutes paieront 13,99% d’impôts. Au contraire, un rejet impliquerait que le taux actuel de 24,2% s’appliquera à toutes, multinationales et locales. Pour ses partisans – le gouvernement, la droite et le MCG –, la RFFA est indispensable: «Elle permettra de préserver des emplois. Un sur quatre est lié aux entreprises à statut, argumente Yvan Zweifel, député PLR. En cas de non, leur imposition doublera et elles quitteront le canton. Si le oui l’emporte, les sociétés locales profiteront de cette baisse pour investir et engager.»

Du côté des opposants, toute la gauche après le revirement des socialistes, on pointe «un marché de dupes». Selon Jocelyne Haller, députée d’Ensemble à Gauche, «c’est la population qui, au final, paiera les cadeaux fiscaux faits aux grandes entreprises par une baisse de prestations». L’élue estime que les sommes économisées ne profiteront qu’à une minorité d’actionnaires et non à l’emploi. «Nous militons pour que les entreprises paient une part équitable.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tommy Mayo le 03.05.2019 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    NON au mélange des objets

    2 choses: 1) l'AVS et la taxation des entreprises sont 2 choses différentes. Les lier sur une même votation est absurde. C'est comme si on liait les routes avec les vaches à cornes. 2) Genève à 34'000 fonctionnaires, alors que Zurich en a 2x moins et est 2x plus gros. Quand la gauche parle de primauté des prestations, ça fait bien rigoler. La seule et unique chose qu'ils veulent c'est que les contribuables leur paient une retraite dorée. De plus, certains d'entre eux abusent de leur statut et attaquent l' état. Mais à la fin c'est toujours les mêmes qui paient.

  • OpenCH le 03.05.2019 06:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pipo

    En cas de oui, les sociétéss pouront investir et engager encore plus ... de frontaliers

  • Shilton le 03.05.2019 06:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tellement facile de dépenser l'argent des autres

    Aujourd'hui un siège se déplace très facilement, Vaud est à côté, bienvenue chez nous. Entre un peu d'impôts ou plus rien, il faut savoir être intelligent.

Les derniers commentaires

  • Jean Paul le 04.05.2019 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mensonge

    Comme le droit des pauvres sur le billet de cinéma... c'était l'argument pour que l'on paye moins cher sa place de cinéma était d'enlever cette taxe.. Le prix n'a pas baissé pour autant

  • MG - Genevois le 04.05.2019 11:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Football

    Bon rétablissement à Monsieur Iker Casillas.

  • Phil Barney le 03.05.2019 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Charabia!

    Quand je lis certains commentaires ,j'en déduis que dans les brochures explicatives ,tout est fait pour embrouiller le citoyen !De cette façon beaucoup de gens votent juste l' inverse de ce qu'ils devraient voter!

  • Extrême onction le 03.05.2019 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    Retraite pour les bons à rien.

    Les fonctionnaires veulent bien nous entuber de 4,5 milliards de francs...... alors perdre un peu et garder des emplois, mon choix est déjà fait.

  • Bruno le 03.05.2019 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi refuser????

    Qui veut refuser que les entreprises restent sur notre territoire?Les jeunes?les anciens?Les hors système?Les décroissants?Les xénophobes?Je ne comprends pas pourquoi nous devrions nous tirer une balle dans le pied?186 millions en moins pour une année c'est rien par rapport au milliard pendant des années sans réforme,non????

    • None le 03.05.2019 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bruno

      On parle de 240 à 400 millions et par années au frais du contribuable...

    • Bruno le 03.05.2019 17:59 Report dénoncer ce commentaire

      Faux

      @Nome.Vous êtes mal informé.Il faut lire le pamphlet et voir ce que cela coûtera si on perd des milliers d'emplois!

    • None le 03.05.2019 20:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bruno

      Donc vous cédez au chantage des multinationales.... Ce texte est une manière détournée de nous forcer la RIE III que le peuple genevois avait balayé à plus de 60% des voix. Cette réforme va créer une perte de recette fiscale, dire que cela va attirer de l'emploi je n'y crois pas une seule seconde, il n'y aura pas plus de client du jour au lendemain, les patrons auront juste plus de cash à la fin du mois. Est-ce qu'ils vont augmenter nos salaires pour compenser? C'est beau de rêver mais je n'y crois pas une seconde. La menace fonctionne dans tous les cas.

    • Bruno le 03.05.2019 21:30 Report dénoncer ce commentaire

      Nous sommes en guerre

      @None.La nouvelle loi est un très bon compromis comme on sait en faire en Suisse.Ce qui a permis à ce pays et ses habitants raisonnables de le hisser dans beaucoup de domaine comme le meilleur pays du monde pendant des décennies.Le changement déstabilisant et dogmatique engagé par certains depuis quelque temps,nous a déjà fait perdre passablement de plumes.C'est le moment de nous ressaisir si on ne veut pas que la chute soit insupportable pour tous.La révolution et les gros titres ravageurs n'ont jamais apporté de bien.On le voit pas très loin de nous tous les jours.

    • Florence de Karité le 04.05.2019 15:40 Report dénoncer ce commentaire

      @None

      Et nous, doit-on céder au chantage de l'État et de ses employés (les fonctionnaires surpayés) ?

    • Jean Paul le 04.05.2019 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bruno

      Blocher avait raison en disant non à l'Europe... Gardons la même ligne