Genève

12 mars 2018 08:09; Act: 12.03.2018 12:27 Print

Confectionner son déo et choper le réflexe durable

par Lucie Fehlbaum - Des étudiants proposent dès lundi une semaine d’ateliers, ouverts à tous, pour réfléchir à nos modes de consommation.

storybild

La roue en bois, manuelle, sera installée devant Uni Mail vendredi de 11h à 15h. (Photo: Label-vie)

Sur ce sujet
Une faute?

«Après nous, le Déluge», annonce le flyer. Pourtant, si l’on en croit les organisateurs de cette Semaine du développement durable au titre fataliste, les solutions existent pour éviter l’inondation. Entre Uni Mail et le campus de l’IHEID, aux Nations, plusieurs ateliers originaux seront présentés jusqu’à vendredi par l’association étudiante pour le développement durable (EDD). Mais pas question de réserver l’événement aux seuls académiciens.

«Tout le monde n’a pas spontanément l’idée d’entrer dans un bâtiment universitaire, souligne Maira Morat, vice-présidente de cette association. Le mot d’ordre de la semaine pourrait être «multi­générationnel». Nous accueillons des classes du Cycle, proposons des activités pour enfants. Le but est de sensibiliser tout le monde.»

Au menu des festivités, entre autres: fabriquer son propre déodorant, visiter les marchés de Genève avec des vélos prêtés, s’aventurer dans un safari urbain, croquer des insectes ou faire un tour de grande roue en bois avec ses enfants.

EDD multiplie les activités pour «soulever des interrogations. Le développement durable, ça n’est pas que l’écologie, précise Colin Peillex, porte-parole de l’événement. La semaine aborde un thème par jour pour que rien ne soit occulté, la santé, la biodiversité, la migration ou encore la mondialisation. Le développement humain est indissociable du développement durable.»

Toutes les infos sur www.sdd-unige.org