Genève

20 janvier 2014 06:20; Act: 20.01.2014 11:21 Print

Uni-Bastions se déglingue inexorablement

Un site dénonce l’état de l’immeuble qui abrite la faculté des lettres de l'Université de Genève. Sa rénovation a été repoussée par le Canton.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

De la moisissure sur les murs, des câbles électriques dénudés ou encore des toilettes hors service. Dire que le bâtiment Bastions de l’université est vétuste est un euphémisme. Deux élèves, lassés par les conditions dans lesquelles ils viennent d’étudier pendant neuf semestres, ont créé récemment un site web participatif, qui en liste les dysfonctionnements.

«On a l’impression d’être les parents pauvres de l’alma mater, c’est frustrant», lancent Deniz et Léa, pour expliquer leur démarche. Dernièrement, une lampe de poche a été fournie aux utilisateurs de la bibliothèque d’histoire des religions pour pallier un néon défectueux.

La situation ne devrait d’ailleurs pas aller en s’améliorant, car, si l’Etat avait promis une réfection en 2010, celle-ci a dû être suspendue. «Des projets ont été décalés, afin de ne pas faire progresser la dette de manière excessive», explique-t-on à l’Office cantonal des bâtiments, qui reconnaît une «situation d’inconfort», mais qui assure que les lieux sont sans danger pour les utilisateurs.

Aucun calendrier n’a été fixé pour le futur ravalement. Toutefois, des travaux d’entretien et de rafraîchissement seront effectués, comme l’a promis le rectorat, sollicité par les deux étudiants.

(tpi)