Mobilité douce

23 novembre 2008 22:44; Act: 23.11.2008 20:00 Print

Vélos électriques bientôt proposés en libre-service

par Giancarlo Mariani - La Ville de Genève étudie un projet pilote pour doter l’agglomération d’une quarantaine de vélostations.

Une faute?

«Il faut donner les moyens et l’envie aux habitants de repenser complètement leur mobilité», soutient Rémy Pagani.

Le conseiller administratif en charge de l’Aménagement vient de confier à ses services l’étude d’un projet pilote qui vise à installer des stations de vélos électriques en libre-service partout en ville. «Cela n’a jamais été entrepris nulle part», précise Alexandre Prina.

Le délégué à la mobilité de la Ville devra travailler vite. Un cahier des charges précis devra en effet être présenté au Conseil administratif avant la fin de l’hiver.

En l’état, le projet pilote porte sur l’exploitation d’environ 400 à 500 vélos électriques que les usagers pourraient emprunter dans une quarantaine de vélostations au minimum. «Il devra favoriser les déplacements compris entre 3 et 15 kilomètres. Largement au-delà des frontières de la ville. Avec l’avantage d’éliminer tous les problèmes liés aux montées et à la sudation», avance l’expert.

Reste à étudier avec les Services industriels le système idéal de bornes électriques pour la recharge. Et avec les TPG l’emplacement des vélostations. «Il serait bon de confier la maintenance des vélos à une entreprise spécialisée dans la réinsertion sociale», avance encore Alexandre Prina. Qui admet qu’aucun système de tarification n’a pour l’heure été fixé.