Genève

28 mars 2018 11:58; Act: 28.03.2018 13:41 Print

Victoire de Lancy à Berne face au Conseil d'Etat

Après des mois de procédures juridiques, les gares CEVA sur territoire lancéen porteront le nom de la commune qui les héberge.

storybild

(Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est une victoire identitaire pour la Ville de Lancy», lance son maire, Damien Bonfanti. Les deux gares de la liaison ferroviaire Cornavin/Eaux-Vives/Annemasse (CEVA) situées sur la commune s'appelleront Lancy-Pont-Rouge et Lancy-Bachet.

Depuis des mois, la municipalité et le Conseil d'Etat s’affrontaient sur l'appellation officielle à donner à ces haltes. L'Exécutif cantonal voulait que le nom «Genève» y figure notamment, et non pas celui de Lancy, pour privilégier une «vision métropolitaine» du CEVA. Le Département fédéral des transports a finalement statué récemment en faveur de la commune. Selon la Confédération, «une station doit se voir attribuer le nom de la localité qu'elle dessert».

(dra)