Genève

15 juin 2011 11:50; Act: 15.06.2011 11:54 Print

Vladimir Poutine défend son bilan économique

Le premier ministre russe Vladimir Poutine a défendu son bilan économique et social mercredi à Genève, devant les 3000 délégués à la conférence de l'Organisation internationale du travail (OIT).

storybild

Le Premier ministre est à Genève mercredi. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le premier ministre russe a prôné une «politique active et dynamique» du développement social.

«L'économie russe aura pleinement surmonté les conséquences de la crise au début de l'année prochaine, peut-être déjà à la fin de cette année», a déclaré Vladimir Poutine en dressant la liste des mesures prises par son gouvernement pour lutter contre la crise.

Quatre millions de postes de travail ont été créés et le chômage a baissé de 9,4% en février 2009 à 7,2% en avril 2011, a indiqué Vladimir Poutine, en soulignant également que, malgré la crise, les retraites ont augmenté et les allocations ont été indexées.

Il a fixé un «objectif ambitieux» pour les dix prochaines années: la Russie doit être parmi les cinq plus grandes économies mondiales. Le revenu annuel par habitant doit passer de 19'700 dollars à 35'000 dollars, a déclaré le premier ministre russe.

Invitation

Au terme de son discours de 20 minutes, il a lancé aux membres de l'OIT une invitation à une conférence internationale sur le travail décent à l'automne 2012 en Russie. Vladimir Poutine est le premier chef de gouvernement russe à s'adresser à la conférence annuelle de l'OIT, a souligné le directeur général de l'organisation Juan Somavia.

Lors de son séjour dans la cité de Calvin, Vladimir Poutine doit également rencontrer dans la journée la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey, le Haut Commissaire aux réfugiés Antonio Guterres, le directeur général de l'ONU Kassym-Jomart Tokayev et des représentants du Comité international olympique (CIO).

(ats)