Genève

01 novembre 2018 10:58; Act: 01.11.2018 12:04 Print

Natel, taxi, alcool: les frais bling bling de Barazzone

par Jérôme Faas - La Cour des comptes a audité les frais professionnels du Conseil administratif de la Ville. Les élus en prennent pour leur grade.

storybild

L'audit de la Cour des comptes est particulièrement sévère à l'encontre de Guillaume Barazzone, conseiller administratif PDC de la Ville de Genève. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des dépenses téléphoniques pharaoniques, une centaine de trajets nocturnes en taxi, des achats d’alcool, tous remboursés par la ville de Genève: la conduite du conseiller administratif Guillaume Barazzone en 2017 illustre presque à elle seule le rapport de la Cour des comptes rendu public ce jeudi. Portant sur les frais professionnels de l’Exécutif et des directeurs de la Municipalité, le rapport est assassin. Les juges parlent ainsi d’une «organisation opaque couplée à une exemplarité défaillante».

Véritable symbole de la légèreté des mis en cause, Guillaume Barazzone cumule les mauvais points. Il l’a d’ailleurs admis en creux en remboursant près de 30’000 francs (dont 23’000 fr. de téléphonie) à la Ville en septembre. Et pour cause, l’élu PDC avait facturé 12’944 fr. de téléphonie mobile en 2016 et 17’011 fr. en 2017, hors abonnement (alors que ses quatre collègues ont présenté des notes de 3000 fr. en moyenne). Il a aussi fait passer en frais professionnels pour 3942 francs de courses de taxi en 2017, certaines effectuées de nuit, depuis et vers des adresses privées. Et c’est toujours la nuit, notamment le week-end, qu’il a facturé des frais de bouche, repas, alcools forts ou bouteilles de champagne de prestige.

Pour certaines de ces dépenses privées ou en «zone grise», Guillaume Barazzone a plaidé l’erreur, expliquant que ses cartes de crédit privées et professionnelles se ressemblaient beaucoup et partageaient le même code PIN. Les juges ont été surpris. «La Cour s’interroge quant à la nature réelle de ces «erreurs» et «zones grises» qui illustrent une forte négligence (...).»

Alder et Pagani épinglés

D’autres conseillers administratifs sont griffés par les auditeurs. La Verte Esther Alder a aussi fait un usage intensif du taxi en 2017. Elle a facturé plus d’une centaine de trajets, pour 3014 fr., entre son domicile et son bureau ou d’autres lieux, en pleine journée. Et ce, sans pouvoir expliquer l’objet de ces déplacements, alors que la Ville lui paie déjà un abonnement TPG et une place de parking couverte pour son véhicule privé. Ce même garage est aussi reproché à Rémy Pagani, d’Ensemble à Gauche, qui utilise un moyen de transport autre que la voiture et fourni par la Ville pour se rendre au travail.

Lieux touristiques

Le rapport fait enfin état de deux conseillers administratifs, impossibles à identifier, qui ont facturé à la Ville des repas avec des tiers inconnus dans des lieux touristiques à l’étranger ou des buvettes de plage – «des lieux inhabituels pour la fonction», relève la Cour.

L'exemplarité mise à mal

D’une manière générale, les magistrats déplorent un cadre réglementaire lacunaire en matière de frais professionnels. Ceux-ci ne répondent à aucune définition, et aucune limite par type de dépenses n’a été fixée. La Cour souligne aussi l’absence de contrôle quant au bien-fondé des frais professionnels des élus. Leurs écarts peuvent avoir un effet dévastateur sur l’administration. «C’est la notion d’exemplarité qui est au cœur du problème, et dès que celle-ci n’est plus garantie, non seulement les risques de généralisation des mauvaises pratiques augmentent, mais cela risque aussi d’entraîner une démotivation des collaborateurs (...) et, par conséquent, de la qualité des prestations.» Or, assènent les juges, «le bon usage des deniers publics n’est visiblement pas, pour certains conseillers administratifs et une minorité de membres de la direction, le principe cardinal guidant systématiquement ces dépenses.»

Les commentaires les plus populaires

  • Des Bois le 01.11.2018 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Robin

    Oh mais jhallucine là! Les verts écolos qui prennent 100 fois le taxis en ayant un abo tpg et CFF??? Hahaha vous avez tous perdu le peu de crédibilité quil vous restait!

  • Icing le 01.11.2018 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exit

    Cher peuple Suisse noublie pas que cest toi qui élit les Barazzone , Maudet , Broulis , Savary , Amhert, Darbellay , Buttet ..... ect ect ..... alors au prochaines élections garde en mémoire ce quils ont fait !

  • Duvent le 01.11.2018 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Perte totale de confiance !

    Mais dans quel monde vivent ces politiciens ? Tous les jours on peut lire leurs excès et c'est probablement que la pointe de l'iceberg.

Les derniers commentaires

  • Sylvia Koch le 04.11.2018 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Madame

    Tout le système est pourri on donne des demandes on on fait pire en douce...messieurs les conseillers veuillez laisser vos valises sur le quai afin que le peuple se rende compte de ce que vous traînez..vous vous acharnez tous sur maudet.. mais au secours et regardez bien à lintérieur vous êtes plus mal les uns que les autres

  • Francoise le 04.11.2018 00:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La zone

    Aïe aïe aïe pas vu pas pris ... mais là cest tout vu du vol pur vol ...

  • Julie le 03.11.2018 21:13 Report dénoncer ce commentaire

    Ad vitam eternam

    C est l état entier qu il faudrait changer. Tout le monde profite quand il ne reçoit pas les factures. Écoles cathédrales chauffées à 40 degrés, services d états qui regorgent de matériel, véhicules neufs, essence utilisée sans restriction, hôpital archi super équipé, policiers pleurnicheurs malgré des avantages. On est tous pareils, on aurais fait la même chose, et personne ne veux rien lâcher surtout la fonction publique. Ca pleurniche mais tout continue, et pagani, barrazzone, maudet etc... ils seront toujour là vous verrez.

  • Chrizo le 03.11.2018 17:02 Report dénoncer ce commentaire

    @Des Bois

    Ce n'est pas parce qu'une élue verte empoche indûment des frais qu'il faut taper sur tous les écolos... merci de réfléchir avant d'écrire !

  • Le Grisonnais le 03.11.2018 12:15 Report dénoncer ce commentaire

    Pour qui le bénéfice ?

    Bien entendu, je ne défends pas le comportement de M. Barazzone, mais nous qui faisons tous ces commentaires, à leurs place, n'aurions-nous pas, dans une certaine mesure, agit de même ???

    • Steve le 03.11.2018 15:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Grisonnais

      pas si tu gardes les pieds sur terre et te souviens pour qui tu bosses et pourquoi

    • Chrizo le 03.11.2018 17:05 Report dénoncer ce commentaire

      @Le Grisonnais

      Eh bien parlez pour vous, dont la seule question semble indiquer le niveau d'abus potentiel... Certains ne mangent pas de ce pain là comme on dit, d'où les différences énormes qui existent entres les différents conseillers. Un café ou un repas par ci par là, normalement dans le cadre du travail, même si ce n'est que rencontrer un collègue-ami, c'est OK. 40'000 fr de téléphone ou 3'000 fr de taxi non, c'est de l'abus de bien social (en France, ici on verra...)

    • Paeul le 03.11.2018 20:29 Report dénoncer ce commentaire

      Non

      Non.

    • Dids le 03.11.2018 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Grisonnais

      je paye 39.- de télépgone/mois illimité en suisse. comment fait ol pour avoir des facures de 40000.-?