Genève

12 septembre 2018 22:03; Act: 13.09.2018 08:39 Print

Intime de Maudet à la police: soupçons et faits

par Jérôme Faas - Simon Brandt a été parachuté à la police juste après le début du scandale du voyage. Les syndicats craignent qu'il soit un cheval de Troie.

storybild

Il est de notoriété publique que Pierre Maudet, président PLR du Conseil d'Etat (à gauche) et Simon Brandt, député PLR (à droite), sont très proches. (Photo: Keystone / Laurent Guiraud - TDG)

Sur ce sujet
Une faute?

La coïncidence alimente la suspicion des syndicats de police: le 11 mai, l’affaire du voyage de Pierre Maudet à Abu Dhabi éclatait. Le 15 mai, le Ministère public annonçait avoir ouvert à ce propos une procédure pénale contre inconnu. Et ce même 15 mai, Simon Brandt, un très proche du conseiller d'Etat, l’homme qui écrit ses discours, intégrait la police à un poste décrit comme très sensible par les représentants du personnel.

Le syndicat de la police judiciaire a rendu son soupçon public le 30 août sur son site internet. «Comment ne pas croire par ailleurs - lorsqu’il (ndlr: Pierre Maudet) offre récemment à l’un de ses plus proches conseillers, sans postulation préalable, le poste d’analyste au service de la sécurité de l’information police (SSIP) - ce, après que le scandale ait (sic) éclaté - qu’il cherche à mieux connaître, respectivement à contrôler les informations dont disposerait peut-être la police contre lui?»

«Accès à toutes les données sensibles»

«Il n’y a pas plus stratégique que le SSIP pour imposer un homme de confiance, juge Marc Baudat, le président de l’UPCP, le syndicat de la gendarmerie. Ce service a accès à toutes les données sensibles des policiers. Toutes les investigations qu’ils mènent en utilisant un programme police y laissent une trace.» Alors que Pierre Maudet reste le conseiller d’Etat chargé d’une police susceptible d’enquêter sur lui, les syndicats s’inquiètent.

Travaux sociologiques

Interrogée quant au poste de Simon Brandt et aux circonstances de son attribution, la cheffe de la police Monica Bonfanti a répondu via le service de presse. Celui-ci explique que l’homme ne travaille pas au SSIP, mais à la Direction stratégique de la police. «Il est chargé de réaliser différentes analyses et études» pour son compte - des travaux d’ordre sociologique. Comment un phénomène, par exemple les violences faites aux femmes ou l’antispécisme, évolue-t-il? Comment d’autres pays y répondent-ils? etc.

Proposé par Pierre Maudet

Le poste de Simon Brandt n’a pas été mis au concours car «il a été transféré avec son unité budgétaire en provenance du secrétariat général du département» de la Sécurité, où il exerçait jusqu’alors comme collaborateur scientifique. Bref, il ne coûtait rien à la police, qui n’a pas repourvu un poste vacant mais a sauté sur l’occasion puisque la Direction stratégique «se trouvait en sous-effectif». Et le service de presse de préciser: «M. Maudet a simplement proposé son collaborateur à la commandante de la police. Comme M. Brandt remplissait les conditions du poste, il a été déplacé.» Politologue de formation, il dispose en effet «du niveau de formation et des compétences requises» pour ses nouvelles fonctions.

Une affaire de mètres carrés

Pourquoi les syndicats de police affirment-ils alors que Simon Brandt oeuvre pour le compte du Service de la sécurité de l’information police (SSIP)? Car par manque d’espace aux affaires stratégiques, selon nos informations, sa place de travail se situe physiquement dans le bureau du SSIP. Et il y serait administrativement rattaché. Il ne jouirait pourtant d’aucun des droits informatiques des employés du SSIP. «Il n’a évidemment pas accès au contenu des enquêtes», affirme le service de presse.

La condition pour siéger au Parlement

Et pourquoi Simon Brandt, intime de Pierre Maudet, a-t-il choisi de quitter sa proximité directe au département (DS) pour rejoindre la police? Renseignements pris, parce qu’il a été élu député PLR le 15 avril, et qu’il se trouvait dans l’obligation de quitter son poste au secrétariat général du DS pour avoir le droit de siéger. La loi interdit en effet aux hauts fonctionnaires et aux proches des conseillers d’Etat d’intégrer le Grand Conseil. Or, formellement, la nouvelle législature débutait le 15 mai. Une nouvelle coïncidence à l’avantage, cette fois, de Simon Brandt, qui avait plaidé avec succès son dossier devant la commission des droits politiques avant cette date, soit avant que n’éclate le scandale qui met aujourd’hui en péril la carrière du président du Conseil d’Etat.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simplet le 12.09.2018 22:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un pur hasard

    C est un pur hasard.... et ça continue magouilles et copinage. Quelle honte pour Genève. Il est grand temps de faire un grand nettoyage au karcher.

  • Jean-Manuel Fangieux le 12.09.2018 22:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et c'est pas de la terre

    Plus nous grattons cette affaire Maudet, plus nos ongles se noircissent.

  • Forca le 12.09.2018 22:24 Report dénoncer ce commentaire

    Du grand guignol

    Ce gouvernement Genevois!

Les derniers commentaires

  • Horrible J-R le 14.09.2018 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et Ouing

    Dallas ton univers impitoyable ....

  • Inné le 13.09.2018 20:00 Report dénoncer ce commentaire

    Bluff

    Parait-il que c'est grâce aux Émirats que Genève tourne......... Pas de budget pour engager des Genevois? pourquoi lÉtat est si pauvre pour les demandeurs d'emploi résidents à Genève? Besoin de sous pour les caisses? Même Maudet n'a pas assez d'argent pour aller à Abudabi...ça craint.....hihi

    • Loup Gens le 14.09.2018 13:23 Report dénoncer ce commentaire

      @Inné, il paraît, il paraîtrait.....

      L'État, la Ville et les communes engagent toujours plus de frontaliers français. Il suffit de vous informer. Facile de gueules sur Maudet alors que Hodgers et Pagani ont fait des voyages AVEC DE L'ARGENT PUBLIC.

    • Luc Phillips le 15.09.2018 00:00 Report dénoncer ce commentaire

      Source?

      Je serais très curieux d'en savoir plus là dessus, surtout quand l'hypocrisie des partis dans cette affaire est proportionnelle à leur profondeur sur l'axe de gauche.

    • Mendrisiotto le 15.09.2018 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Loup Gens

      Mais oui Pagani aussi a fait des voyages douteux, mais faut rien dire c' est la gauche.

  • Lune de Fiel le 13.09.2018 18:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nul

    Incroyable comme l'humain est cupide et stupide. Une belle situation, Bern un jour sans doute et à vouloir toujours plus.... Oh sûrement pas le seul, mais si on se fait chopper.... Navrant, ils doivent montrer l'exemple. Triste pour Genève pourrie et assistée par la gauche et là, des faits vraiment pas malin à droite.

    • le renard le 15.09.2018 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      MAUDET t child

      copier MACRON n est pas une chose facile et MR MAUDET ne sort pas de chez ROTSCHILD

  • Vincent le 13.09.2018 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ça a été pire...

    Je ne le défends pas. Mais il faut avouer que niveau sécurité, depuis son arrivée, bien des énergumènes qui étaient habitués à une impunité totale se sont vraisemblablement retrouvés derrière les barreaux. Après des années de laxisme, entre Rochat et Moutinot, tout deux dune inefficacité crasse. Après réflexion, je me demande quest ce qui sera la pire pour cette ville.. Maudet qui reste au « pouvoir » ou la reprise de son département par un élu qui redonne souplesse aux petits délinquants..

  • Mendrisiotto le 13.09.2018 16:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aussi possible ?

    Nous voulons aussi une enquête sur la Miss Emery Torracinta avec l affaire Ramadan , loin dêtre nette cette histoire.

    • Dann le 13.09.2018 19:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Les Torracinta's sont des familles intouchables. En 1291 au Grütli il y avait Uri, Schwitz et Torracinta. C'est du moins ce que cette femme et son frère croient. On n'enquête pas sur les Torracinta's, on n'enquête pas.

    • Inné le 13.09.2018 20:05 Report dénoncer ce commentaire

      hihihi

      C'est sûr!!!!!

    • Peppone le 13.09.2018 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      Tu écoutes trop Brel, mais tu es de loin pas aussi talentueux, talentueux.

    • Suzy le 14.09.2018 08:58 Report dénoncer ce commentaire

      Ouf !

      Clair. L affaire Maudet a éclipsé l affaire Torracinta ce printemps. La cheffe du DIP a eu chaud !!!!!

    • Grand-maman Sosso le 14.09.2018 16:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      Pourquoi??, les intouchables, ne sont plus légions, et le mal quils font.... faut arrêter, les journalistes font un super travail, Dénoncer les magouilles. Et jespère quils vont tout sortirent, Droite ou Gauche. Merci aux journalistes.

    • Grand-maman Sosso le 14.09.2018 16:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Suzy

      Cela va ressortir, cest pas une oie blanche...et même que sa famille??? Basta, fils, filles de riche, tu devais faire ton job, ben non.

    • Dann le 14.09.2018 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Peppone

      Juste. Mais j'ai pas l'outrecuidance de croire que j'ai fondé la Suisse. Donc je ne suis pas un intouchable. Partant, je ne peux magouiller. Moi ça serait plutôt : t'auras 5 tas. Et chez les Torracinta's, on ne parle pas Monsieur, on ne parle pas.. de magouilles.

    • le renard le 15.09.2018 09:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Dann

      dommmmaaage

    • Carlo le 16.09.2018 08:34 Report dénoncer ce commentaire

      Bol

      Clair. Elle a eu du bol que l affaire Maudet éclate et que les projecteurs s éloignent d elle !!