Infographie

08 mai 2012 17:12; Act: 08.05.2012 17:18 Print

Deux cents rhinocéros tués en quatre mois

Le braconnage du grand mammifère a augmenté de façon exponentielle depuis quelques années.

Une faute?

Les chiffres sont éloquents. Dans la seule Afrique du Sud, qui abrite entre 70 et 80% de tous les rhinocéros du monde, la courbe du massacre a grimpé
en flèche: treize animaux braconnés en 2007, 448 en 2011, déjà 200 pour les quatre premiers mois de 2012! A ce rythme-là, le nombre de décès par an risque de dépasser prochainement le nombre de naissances. L’espèce s’engagerait alors sur la voie d’un inexorable déclin.

Pourtant, ces bêtes reviennent de loin. Les rhinos blancs et noirs avaient presque été exterminés aux XIXe et XXe siècles. Depuis quelques années, grâce aux efforts de conservation et au travail des fermes d’élevage, la population est de nouveau en augmentation. Ce succès, fragile mais porteur d’espoir, est remis en cause par la reprise du braconnage.

La demande de corne de rhinocéros a explosé. Même si ses vertus n’ont jamais été prouvées scientifiquement, cet étrange appendice nasal est utilisé pour soigner la fièvre, garder la forme ou même pour combattre le cancer. Son prix sur le marché noir avoisine celui de l’or, autour de 60 000 francs le kilo, selon des sources
concordantes.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


(afp)