Infographie

30 mars 2011 17:05; Act: 31.03.2011 17:15 Print

L’eau de l’océan contaminée

Un nouveau pic de radioactivité a été mesuré dans la mer près de la centrale de Fukushima. La Chine aussi touchée.

Une faute?

Les niveaux d’iode radioactif relevés dans l’eau de mer près de la centrale de Fukushima sont 3355 fois supérieurs à la limite légale. Il s’agit du plus haut niveau d’iode 131 mesuré depuis le début de la catastrophe. C’est «préoccupant», mais ça ne représente aucun danger immédiat pour la santé humaine, a affirmé un responsable de l’Agence de sûreté nucléaire et industrielle, précisant qu’il ne s’agissait pas d’une zone de pêche.

Le Gouvernement japonais, qui a avoué hier ne pas pouvoir dire quand la situation sera maîtrisée à Fukushima, a ordonné un contrôle urgent de tous les réacteurs nucléaires du pays.

En Chine, de très faibles doses de césium ou d’iode radioactifs ont été détectées dans l’atmosphère de nombreuses provinces et à Pékin. Le césium 137 a été la principale source de contamination de la chaîne alimentaire après l’accident de Tchernobyl. Mais selon les autorités chinoises, «la quantité de radioactivité détectée représente environ un millième de ce qu’une personne recevrait durant un voyage en avion de 2000 km.»

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


(ats/ap)