Infographie

17 juin 2011 11:27; Act: 17.06.2011 11:36 Print

La réponse de Boeing à l’A380

L’avionneur américain a revu ses prévisions à la hausse pour le marché mondial des avions de ligne à l’horizon 2030.

Une faute?

A l’occasion du Salon du Bourget, qui s’ouvre lundi à Paris, Boeing présentera deux versions de son nouveau 747-8: un avion-cargo et un appareil pour passagers, ultime version de son classique «Jumbo». Le géant du ciel, construit pour concurrencer l’A380 d’Airbus, doit se poser dimanche en France, trois mois après son vol inaugural.

La 49e édition du Salon du Bourget – le plus grand rendez-vous aéronautique du monde – sera placée sous le signe d’une reprise économique du secteur. Une embellie dont compte profiter Boeing. D’ici à 2030, l’avionneur américain espère tirer son épingle du jeu avec le renouvellement des flottes de nombreuses compagnies, toutes en quête d’appareils moins gourmands. Boeing a revu ses ambitions à la hausse. La firme table désormais sur un volume de 33 500 nouveaux appareils vendus sur 20 ans pour un montant global estimé à plus de 3400 milliards de francs. «L’examen a posteriori de nos prévisions sur les dix dernières années montre que nos projections à long terme ont tendance à être trop conservatrices au regard des performances actuelles du secteur», explique Boeing. Pour la période 2011-2030, la région Asie-Pacifique continuera à peser à elle seule un tiers du volume des nouveaux achats et 37% du marché en valeur.

A noter que le rival de Boeing, l’européen Airbus, a enregistré jeudi deux importantes commandes. Elles concernent plus d’une centaine d’appareils, soit près de 8,4 milliards de francs.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


(joc/afp)