Défi «Têtes rasées»

10 juin 2011 08:23; Act: 10.06.2011 16:34 Print

«J'ai pensé à mes proches morts d'un cancer»

Une Romande a tenu son engagement. Elle s'est fait tondre la boule à zéro afin de récolter, de façon originale, des fonds pour soutenir la lutte contre le cancer.

storybild

Charlotte et son fiancé Gilles ont accepté de se faire tondre afin de récolter des fonds pour la lutte contre le cancer. (DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi 9 juin, Charlotte Crettenand, une psychologue valaisanne de 25 ans, a sacrifié les 40cm de sa belle chevelure. Un geste qu'elle a fait en solidarité envers les enfants qui perdent leurs cheveux en raison de la chimiothérapie.

Cette tonte volontaire s'est déroulée en public et au centre-ville de Montréal dans le cadre du «Défi Têtes rasées». Charlotte livre son sentiment à «20 minutes» sur ce sacrifice capillaire insolite.

«Une expérience très émouvante»

«C'était une expérience très émouvante. J'étais sur cette scène devant les personnes venues encourager leurs proches qui se faisaient raser, dans le brouhaha d'un centre commercial sur le temps du midi. Il y avait une foule de curieux en costumes cravates et en tailleurs attirés par cette scène inhabituelle sur leur lieu de repas. Il y avait en fond sonore de la musique au goût incertain, avec deux animateurs qui divertissaient la foule en posant des questions aux participants...», relate Charlotte.

«Et pourtant, au milieu de tout ça, j'étais aussi dans mes pensées. Elles étaient dirigées envers les personnes que j'ai perdues suite au cancer ou encore envers cette femme qui m'a donnée la dernière impulsion pour me lancer dans l'aventure, qui ne pouvait pas être présente parce que sa maladie l'obligeait à rester dans son lit...», poursuit la Romande qui vient d'émigrer au Canada.

«A quoi allais-je ressembler?»

Charlotte explique avoir aussi eu une certaine a appréhension: «Est-ce que j'allais vraiment assumer ma tête rasée? A quoi allais-je ressembler? J'essayais de lire cette réponse dans le regard de mon fiancé dans la salle (n.d.l.r. : Gilles, qui s’est aussi fait raser et qu'elle épousera en 2012... Comment allaient réagir mes amis? Mes patients?».

«Finalement, j'ai été positivement surprise du résultat. J'ai d'ailleurs reçu de nombreux compliments jusqu'à maintenant. Les gens dans la rue ne peuvent pas s'empêcher de me regarder, car une femme chauve questionne mais je porte mon crâne «déchevelu» fièrement parce que je sais pourquoi je l'ai fait!», conclut le jeune fille qui aura 26 ans le 14 juin.

Plus de 3000 francs de dons

Cette tonte a aussi permis à Charlotte d'offrir deux chèques, un de 2520 dollars canadiens (environ 2300 francs) et un autre de 1057 francs et 50 centimes à des organismes luttant contre le cancer. Pour la soutenir, il y avait deux manières: directement sur le site de l’association Leucan au Québec, ou bien en versant une somme à la ligue suisse contre le cancer via le site internet qui a été créé pour l'occasion.

(gco)