Site élitiste

05 mars 2015 14:53; Act: 05.03.2015 14:53 Print

«Vous devez rester beaux, sinon vous êtes virés»

Le site de rencontres BeautifulPeople vient de se débarrasser de plus de 3000 utilisateurs. Ils sont accusés de ne pas prendre assez soin de leur apparence.

storybild

Tawnie n'a pas hésité à passer sur le billard pour être acceptée sur le site.

Sur ce sujet
Une faute?

Le site BeautifulPeople n'est pas une plateforme de rencontres comme les autres. Pour avoir le droit de s'y enregistrer, il faut suivre tout un processus d'admission exigeant. En bref, si l'internaute n'a pas une plastique irréprochable, son inscription est rejetée.

Selon le «Daily Mail», le site vient de virer plus de 3000 utilisateurs. La raison? Ils ne prennent plus assez soin de leur apparence et sont accusés de se laisser aller. Le site leur reproche de ne plus répondre aux «standards rigoureux exigés» par sa «communauté exclusive» et les invite à aller chercher l'amour ailleurs.

Contrôles fréquents

La plupart des internautes congédiés sont coupables d'avoir pris du poids ou d'être victimes d'un vieillissement «disgracieux». La philosophie des responsables de BeautifulPeople est claire: «Vous n'avez pas seulement besoin d'être beau pour nous rejoindre. Vous devez le rester, sinon vous partez.» La plateforme, créée en 2003, contrôle régulièrement l'apparence de ses membres afin de s'assurer de maintenir la «qualité» de son offre.

Et ça ne pardonne pas: quand un internaute ne répond plus aux exigences du site, sa photo de profil la plus récente est soumise au vote des autres utilisateurs pendant 48 heures. S'il ne récolte pas assez d'avis positifs, le célibataire est viré. «Nous ne prenons pas de plaisir à retirer des membres, mais c'est un mal nécessaire pour maintenir la beauté de la communauté», assure Greg Hodge.

Chirurgie esthétique pour être admise

Tawnie Lynn, Californienne, applaudit cette politique. Après avoir vu sa candidature rejetée par le site, la jeune femme a eu recours à la chirurgie esthétique pour s'y faire une place. Elle trouve donc normal que la plateforme soit si exigeante: «Si la direction ne maintenait pas la qualité du site en le laissant se faire polluer, la plupart des membres s'en iraient. BeautifulPeople deviendrait alors un site comme les autres, où l'on rencontre des gens qu'on n'aurait pas envie de côtoyer dans un ascenseur», estime-t-elle.

En 2011, BeautifulPeople s'était retrouvé en état d'alerte après qu'un virus nommé Shrek eut permis l'inscription de 30'000 nouveaux membres. Les responsables du site avaient alors dû dépenser 62'000 livres sterling (60'000 francs) pour chasser les internautes considérés comme moches de la plateforme. «Nous devons nous en tenir à nos principes fondateurs qui consistent à n'accepter que des gens beaux, c'est pour cela que nos membres paient. Nous ne pouvons pas simplement cacher 30'000 personnes laides sous le tapis», avait déclaré Greg Hodge.

(joc)