États-Unis

10 décembre 2019 21:51; Act: 10.12.2019 23:10 Print

Écoeurée par le geste d'un coureur en plein direct

Une journaliste assurant un duplex lors d'une course s'est fait mettre une main aux fesses par un participant. Les internautes se sont mobilisés pour identifier l'individu.

Sur ce sujet
Une faute?

«À l'homme qui m'a touché les fesses en direct à la télé ce matin: tu m'as agressée, tu m'as traitée comme un objet, et tu m'as humiliée. Aucune femme ne devrait JAMAIS avoir à vivre ça à son travail ou ailleurs.» Vidéo à l'appui, la journaliste américaine Alex Bozarjian a laissé éclater sa colère, samedi sur Twitter. Employée de la chaîne WSAV, la jeune femme assurait un duplex en direct de l'Enmarket Bridge Run, une course ayant lieu à Savannah (Géorgie).



Alors qu'elle était en train de s'exprimer, plusieurs coureurs sont passés derrière elle en faisant une grimace, un signe de la main ou autre pitrerie. L'un de participants s'est particulièrement illustré en mettant une main aux fesses de la journaliste. Visiblement choquée, la jeune femme a tant bien que mal poursuivi son intervention. Le coup de gueule d'Alex Bozarjian a provoqué quelques réactions agacées.

«Sois reconnaissante d'avoir un travail ridiculement facile»



«Oui, c'était un peu déplacé, mais c'était clairement pour plaisanter sur le moment... beaucoup trop de politiquement correct ces jours. Ennuyant. Passez à autre chose»


«Il s'amusait. Peut-être qu'il a eu tort mais vous le prenez de manière bien trop personnelle»


De nombreux internautes ont toutefois apporté leur soutien à la jeune femme, certains mettant leur casquette de détective dans l'espoir de démasquer le coupable.

«Si quelqu'un est prêt à faire ça devant une caméra, il doit être prêt à en assumer les conséquences. Vraiment désolée que cela vous soit arrivé»



«Trouvons-le!»


«Peut-être que la dashcam de la voiture de police derrière vous a enregistré son numéro de dossard?»


«Voilà le visage de cet homme. Je vais revenir en arrière et voir si son numéro de dossard est visible»


Au bout de l'enquête, plusieurs internautes sont finalement parvenus à identifier l'auteur du geste: il s'agirait d'un habitant de de la région qui travaille pour une entreprise de tabac. La police a annoncé à la journaliste que l'individu était banni de toutes les courses de l'organisateur.

(joc)