Allemagne

20 octobre 2014 16:46; Act: 20.10.2014 19:03 Print

A 14 ans, un Suisse admis dans une uni allemande

Bastian Eichenberger est le plus jeune étudiant de l'Université Albert-Ludwig à Fribourg-en-Brisgau (All). Il est passionné de chimie et parle neuf langues.

storybild

Plus tard, l'ado voudrait développer de nouveaux médicaments. (Photo: Université de Fribourg-en-brisgau )

Sur ce sujet
Une faute?

Le parcours de ce jeune Bâlois, domicilié à Oberwil (BL), est pour le moins extraordinaire. A 13 ans, Bastian Eichenberger a obtenu sa maturité dans une école privée en Suisse. A peine un an plus tard, il s'est inscrit au semestre d'automne 2014/2015 à l'Université de Fribourg-en-Brisgau (All) pour suivre des études en chimie. Il s'agit du plus jeune étudiant jamais inscrit à l'université allemande. Plus tard, l'ado de 14 ans voudrait travailler dans la recherche, plus précisément dans le développement de nouveaux médicaments.

Des spécialistes ont attesté qu'il était surdoué, alors qu'il était âgé de cinq ans. Bastian Eichenberger a vécu plusieurs années à Singapour, où il a été scolarisé dans des écoles anglaises et chinoises. L'ado parle neuf langues. Il en maîtrise six parfaitement: l'allemand, l'anglais, le français, l'espagnol, l'italien et le chinois. Ses centres d'intérêts sont les livres, les films et les émissions télévisées. Il pratique par ailleurs les sports suivants: le judo, le golf, le tennis, le curling, la boxe et le ski. Le jeune adolescent joue du piano et fait partie des jeunes pompiers d'Oberwil.

Jeune de 9 ans refusé à l'EPFZ

Malgré sa précocité intellectuelle, ses parents n'ont pas voulu qu'il habite à Fribourg-en-Brisgau. Il continuera donc à faire les trajets entre sa maison et l'uni, environ 1h15 en transports publics, jusqu'à ce qu'il soit assez grand pour quitter le domicile familial.

En juin 2013, l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) avait refusé l'immatriculation de Max, un petit Lucernois de 9 ans. Si l’âge ne joue aucun rôle dans l’admission, le diplôme de la maturité gymnasiale est en revanche indispensable, avait souligné l'EPFZ dans un communiqué. Peu de temps après cette décision, l'Uni de Zurich avait proposé au garçon de suivre, en parallèle à sa formation gymnasiale, des cours tous les 15 jours, sous la direction du Professeur Camillo de Lellis, dans le cadre de la Junior Euler Society. Il s'agit d'un programme lancé par l'université dans le but de permettre aux étudiants du niveau secondaire (12-14 ans) et maturité (jusqu'à 18 ans) doués et intéressés de développer leur passion.

(pat/ofu)