Royaume-Uni

19 février 2019 10:18; Act: 19.02.2019 12:01 Print

Après 4 jours de coma, elle se réveille avec un bébé

Une jeune femme de 18 ans qui ignorait qu'elle était enceinte a vécu un sacré choc en se réveillant après quatre jours de coma artificiel: entre-temps, elle avait mis au monde une petite fille.

Une faute?

Prise de violents maux de tête, Ebony Stevenson est allée se coucher en espérant que la douleur s'endorme en même temps qu'elle. Mais, ce soir du 2 décembre 2018, la Britannique de 18 ans a subi plusieurs crises de convulsions et a dû être transportée d'urgence au Royal Oldham Hospital, dans le Grand Manchester. La jeune fille a été placée dans un coma artificiel et, en pratiquant des examens, les médecins ont découvert qu'elle souffrait de pré-éclampsie, une hypertension artérielle pouvant apparaître lors de la deuxième moitié d'une grossesse.

Le personnel médical a annoncé la nouvelle à la mère d'Ebony, lui expliquant que le bébé devait être mis au monde le plus rapidement possible. Le 3 décembre, une césarienne d'urgence a été pratiquée sur la jeune femme et une petite fille de 3,2 kg a vu le jour. Trois jours plus tard, la Britannique est sortie du coma et a découvert qu'elle était entre-temps devenue maman, alors qu'elle ignorait qu'elle avait été enceinte.

Une malformation rare

Le ventre d'Ebony ne s'était pas développé, les désagréables nausées ne s'étaient jamais manifestées et ses règles continuaient d'arriver comme prévu. En fait, son bébé se cachait dans l'un de ses deux utérus, car la Britannique fait partie des 2% de femmes à avoir un utérus didelphe. Il s'agit d'une malformation rare, qui se présente avec deux utérus et deux vagins. Les femmes concernées, comme Ebony, ne s'en rendent pas forcément compte. Dans le cas cité par le «Mirror», seul un des deux utérus était relié à une trompe de Fallope pour porter un oeuf. La jeune femme avait donc peu de chances de devenir maman un jour. Et pourtant...

Une fois le choc passé, Ebony a su créer un lien avec sa fille, qu'elle a baptisée Elodie. «Rencontrer mon bébé était surréaliste. J'avais l'impression d'être hors de mon corps. J'avais peur de ne pas pouvoir m'attacher à ma fille parce que je n'ai pas eu le temps de me préparer à son arrivée, mais elle est extraordinaire», confie la jeune femme.

(joc)