Royaume-Uni

04 février 2020 06:49; Act: 18.02.2020 16:23 Print

Brisé, il plaque tout et part à l'aventure avec son furet

En proie à des pensées suicidaires, un Britannique est parti faire le tour du monde avec son animal de compagnie. Un périple salvateur qui a changé sa vie.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

En l'espace d'une année, Charlie Hammerton a perdu sa mère biologique, sa mère adoptive et son meilleur ami âgé de 22 ans. Fatigué de lutter contre ses idées suicidaires, le Britannique a pris une décision drastique: il a tout plaqué pour partir faire le tour du monde. Le jeune homme aujourd'hui âgé de 25 ne s'est pas lancé seul dans cette aventure. Il était en effet accompagné de Bandit, un furet recueilli dans un refuge en 2015.

Après avoir vendu tous ses biens, Charlie a décollé avec son petit compagnon en février 2018. Et si l'on en croit le témoignage du globe-trotteur, la présence à ses côtés du petit animal lui a sauvé la vie. «D'abord, il était juste un animal de compagnie. Mais quand ma santé mentale a commencé à décliner, le fait de devoir m'occuper de lui m'a empêché de mettre fin à mes jours plusieurs fois», confie le Britannique à Insider. Au fil de leurs péripéties, les deux amis ont tissé une relation très forte.

«C'était un véritable camarade»

Charlie et Bandit ont notamment visité la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Suède, le Moyen-Orient et le Cercle arctique. Et le jeune homme racontait leurs aventures sur Facebook. «Bandit a été aimé à travers le monde! On l'a souvent pris pour un rat, ce qui lui faisait de la peine, mais il s'en est vite remis», plaisante Charlie. Le Britannique insiste sur le fait que Bandit ne lui a jamais servi de faire-valoir: «Il n'était pas un moyen de gonfler mon ego. C'était un véritable camarade», précise-t-il. De retour de son périple, Charlie a écrit un livre intitulé «Before Our Adventures» (Avant nos aventures ).

«J'avais besoin que le monde voie (...) le courage qu'il faut pour tourner le dos à ce que l'on connaît, à ce que l'on a fait, à la personne que l'on a cru être toute sa vie et devenir quelqu'un que l'on veut être», explique le Britannique. Malheureusement, Bandit est mort une semaine après son retour au pays. Aujourd'hui, Charlie arpente les écoles du Royaume-Uni pour raconter son histoire et parler des problèmes de santé mentale. Avec sa société Adventure Bandits, il organise également des camps pour aider les jeunes en difficulté. Quant au petit furet, il reste solidement ancré dans le cœur de Charlie: «Il était mon meilleur ami. Nous étions une équipe et il méritait de voir le monde tel que je voulais le voir.»

(joc)