Etude surprenante

16 février 2011 08:20; Act: 16.02.2011 09:31 Print

Chauve à 20 ans: risque de cancer doublé

Une étude prouve que les hommes ayant commencé à perdre leurs cheveux vers 20 ans sont deux fois plus nombreux que ceux qui sont chauves à 30 ans à souffir d'un cancer de la prostate.

storybild

Une perte de cheveux à 20 ans double le risque de souffir d'un cancer de la prostate à l'âge adulte. (Photo: Reuters)

Une faute?

Une étude française a montré que les hommes qui commencent à perdre des cheveux à l'âge de 20 ans sont plus susceptibles de développer un cancer de la prostate à l'âge adulte.

Dans le cadre de cette étude, publiée en ligne dans la revue Cancer, Annals of Oncology, 388 hommes traités pour un cancer de la prostate ont été comparés à un groupe de 281 hommes en bonne santé. Les chercheurs ont constaté que les malades étaient deux fois plus nombreux que ceux en bonne santé à avoir perdu leurs cheveux vers leurs 20 ans.

Toutefois un homme étant devenu chauve vers 30 ou 40 ans n'aurait pas plus de probabilité qu'une homme chevelu d'avoir un cancer de la prostate.

A la recherche d'un lien

L'étude n'a pour l'heure trouvé aucun lien entre la perte précoce des cheveux et un diagnostic plus rapide du cancer de la prostate. Il n'y aurait pas de lien non plus entre le motif de la perte de cheveux et le développement du cancer.

Jusqu'à présent, il a eu des témoignages contradictoires concernant une relation éventuelle entre la calvitie et le cancer de la prostate. Cette étude est la première à suggérer le fait qu’être quasi chauve à 20 ans implique un risque accru de développer un cancer de la prostate à l'âge adulte.

Encore du travail

Pour Philippe Giraud, professeur de radio-oncologie à l'Université Paris Descartes et à l'Hôpital Européen Georges Pompidou, qui a dirigé la recherche, ce n’est que le début d’un long travail. Cité par Sify news, il déclare que «nous devons trouver un moyen d'identifier ces hommes qui sont à risque élevé de développer la maladie et qui pourraient être ciblés pour le dépistage. Souffrir d’alopécie à l'âge de 20 ans peut-être un facteur de risque facilement identifiable. Il faut maintenant confirmer ce fait».

(cdu)

Les commentaires les plus populaires

  • penel le 16.02.2011 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    statistiques

    De nos jours les chercheurs ne font plus de recherche, ils se contentent de faire de la statistique. Bientôt, ils vont nous sortir que 100% des malades de la prostate sont des hommes.

  • Santé le 16.02.2011 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    Stop à la débilité

    Tous les jours, des experts annoncent ceci et cela ... Arrêtez de terroriser la population avec ces fadaises. Apportez plus de bonheur et quittez le terrorisme de la culpabilité !

Les derniers commentaires

  • penel le 16.02.2011 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    statistiques

    De nos jours les chercheurs ne font plus de recherche, ils se contentent de faire de la statistique. Bientôt, ils vont nous sortir que 100% des malades de la prostate sont des hommes.

  • Santé le 16.02.2011 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    Stop à la débilité

    Tous les jours, des experts annoncent ceci et cela ... Arrêtez de terroriser la population avec ces fadaises. Apportez plus de bonheur et quittez le terrorisme de la culpabilité !

    • Docteur Pi le 17.02.2011 15:32 Report dénoncer ce commentaire

      Autre étude

      Il a aussi été mis en évidence que les chauves ont un Q.I. supérieure à la moyenne (Franck LEBUF, Fabien BARTHEZ, HPG,...).

    • kevin le 19.02.2011 22:19 Report dénoncer ce commentaire

      HUM

      comment les chercheurs sont devenus débile OMG j'ai perdu tous mes cheveux et poils a l'age de 2 ans et jai pas de cancer de la prostate !!