Crapauds venimeux importés

09 décembre 2008 11:39; Act: 09.12.2008 11:42 Print

Des chercheurs espèrent en dégoûter les crocodiles

Des scientifiques australiens espèrent «éduquer» les crocodiles en les dissuadant de manger des crapauds au venin mortel qui prolifèrent dans le nord du continent.

Une faute?

Ces batraciens avaient été importés d'Amérique au siècle dernier pour lutter contre les coléoptères.

«Les prédateurs d'Australie peuvent apprendre à éviter de manger ces crapauds si on leur en donne l'occasion», a déclaré cette semaine à la radio ABC, le professeur Rick Shine, de l'université de Sydney.

Les crapauds dits de canne à sucre (Bufo Marinus) ont la tête grêlée de poches venimeuses contenant un puissant venin qui peut terrasser un crocodile en quelques minutes. Cependant, si les prédateurs ne mangent qu'un petit morceau de crapaud qui les rend seulement malades, ils vont vite apprendre à ne plus toucher à ces animaux, a estimé M. Shine.

Essais concluants

Les scientifiques travaillent à l'élaboration d'un programme visant à nourrir crocodiles et lézards avec une préparation à base de crapauds et d'un peu de poison afin qu'ils soient «complètement écoeurés». Les premiers essais se sont avérés concluants et les prédateurs semblent avoir pris conscience de la nécessité d'émiminer le batracien de leur menu.

Originaire d'Amérique centrale et du sud, le Bufo Marinus a été introduit en 1935 en Australie pour éradiquer les coléoptères qui dévastaient les champs de canne à sucre des côtes de l'Etat des Territoires du Nord. Les crapauds ont cependant proliféré au point d'atteindre une population de plusieurs millions d'individus menaçant la faune et la flore.

(ats)